Marcelle Duncan : «Rien n’est comparable à un 4×4 Land Rover»

Marcelle Duncan : «Rien n’est comparable à un 4×4 Land Rover»

ALM : Comment se portent les ventes de Land Rover dans le monde et dans la région du Moyen-Orient à laquelle vous rattachez votre importateur marocain, Smeia ?
Marcelle Duncan : Nos ventes sont en forte progression au terme du premier trimestre 2008 et nous vendons beaucoup de véhicules sur des marchés sur lesquels nous n’étions pas présents il y a encore quatre ou cinq ans. 2008 constitue la première année pleine pour le Freelander II, notre SUV compact et premium que nous avions lancé en mai 2007 et qui a contribué à faire de cette dernière la meilleure année dans l’histoire de Land Rover. Nous avons ainsi livré plus de 226.000 véhicules dans le monde, soit environ 18% de plus qu’en 2006. Sur les marchés du Moyen-Orient, auxquels nous rattachons les pays d’Afrique du Nord et dans lesquels nous avons une plus forte présence, Land Rover évolue également de façon remarquable avec une hausse annuelle des ventes chiffrée à 29% à fin 2007.

Qu’en est-il de vos ventes sur le marché marocain ?
Le Maroc est un marché important parmi les marchés nord-africains de Land Rover. Notre importateur local y réalise régulièrement de bonnes performances commerciales. J’ai d’ailleurs été agréablement surpris de voir le nombre important de Range Sport qui circulent à Casablanca.
Nous sommes très confiants en ce qui concerne les ventes prévisionnelles de la Smeia pour l’année en cours et en particulier, grâce au Freelander II qui constitue le ticket d’entrée à la gamme LR et sur lequel nous comptons beaucoup. Nous sommes donc très optimistes par rapport à nos ventes au Maroc, d’autant plus que la Smeia est en passe d’élargir son réseau, avec non seulement un nouveau showroom à Rabat, mais aussi une nouvelle représentation à Tanger.

Que pouvez-vous nous dire sur le LRX, la prochaine nouveauté de Land Rover ?
Le LRX est un modèle important et déterminant en ce qui concerne la prochaine voie stylistique de Land Rover. Ce sera aussi un signe fort de notre marque en matière de technologies écologiques et l’expression d’un changement sur sa vision du développement durable. Ce sera donc un modèle très audacieux pour le futur proche de Land Rover. Du reste, je ne peux vous donner plus de détails sur ce modèle dont vous avez vu les grands traits lors des salons automobiles de Detroit et Genève de cette année.

Mais le LRX sera bien positionné comme un crossover premium à vocation urbaine et donc décliné en 2 et 4 roues motrices, non ?
Je pense que tous les futurs modèles de Land Rover resteront toujours fidèles à l’esprit et au patrimoine historique de la marque. Nos usines ne fabriquent que des 4×4 et produisent les meilleurs tout-terrain au monde. Le LRX devra donc être un authentique franchisseur avec de réelles aptitudes en milieu tout-terrain. Rien n’est comparable à un 4×4 Land Rover.

Quelle sera votre stratégie pour booster l’imager et les ventes de Land Rover dans votre région ?
Dans les mois et années qui viennent, il est surtout question pour nous d’élargir notre réseau commercial mondial et faire en sorte qu’il réponde encore plus aux attentes de nos clients, avec à la clé, un service et des prestations de grande qualité. Une démarche que nous avons déjà enclenchée à travers notre garantie de 5 ans, ce qui prouve bien que nous avons beaucoup confiance sur la fiabilité de nos produits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *