Peugeot 3008 : primé pour sa rationalité

Peugeot 3008 : primé pour sa rationalité

C’est une véritable institution, qui plus est, évalue et récompense les modèles les plus avantageux. Et c’est sous cet angle que s’est distingué le 3008 et ce, dans la classe des voitures familiales. Le crossover de Peugeot s’est vu décerner le trophée de l’Argus «pour son rapport prestations/coût d’usage. Cette dernière notion prend en compte le prix d’achat, le coût d’utilisation, ainsi que la valeur résiduelle à 36 mois et 60.000 km», a indiqué Peugeot dans un communiqué. Ce trophée s’ajoute à quelques autres déjà remportés par le 3008, dont les récompenses britanniques «What Car?» et «Car of the year», ainsi que les prix Firmenauto en Allemagne et AutoEuropa en Italie. Du reste, le 3008 est déjà un best-seller, avec des ventes mondiales qui ont atteint 59.000 unités en huit mois de commercialisation.

Renault Samsung SM5 : la future Renault Safrane
À l’image du Koleos, produit en Corée par Renault Samsung Motors et commercialisé localement sous le nom de QM5, la SM5 est une autre Renault, fruit de «l’Alliance» et vouée à une carrière internationale. Ce sera encore plus le cas de la nouvelle génération de cette berline plus grande que la Laguna III et censée être le haut de gamme du losange. Si bien que la SM5 devrait exhumer le nom de Safrane et le porter sur certains marchés. À coup sûr, cette franco-coréenne a mobilisé toute une ingénierie. En témoigne son développement qui a duré trois ans et nécessité près de 350 millions de dollars. Si sa plastique dénote d’un classicisme outrancier, l’intérieur, lui, a une impression de déjà-vu. La SM5 reprend à son compte la planche de bord que la Laguna III, mais reçoit une finition plus embourgeoisée, avec entre autres équipements, une installation audio Bose et des sièges avant massants ! Fraîchement lancée en Corée, la SM5 s’exportera dès le second semestre 2010.

Mazda5 : Un lifting en profondeur
Chez Mazda, le design est tellement distinctif et fortement lié à celui des concept-cars, que le constructeur parle désormais de «Nagare Flow» pour désigner sa nouvelle identité visuelle. Nagare, c’est ce prototype futuriste présenté par Mazda en 2006 et sublime par son profil bas et les lignes de ses flancs. Et justement, ce sont des nervures encore plus évidentes qui habillent le nouveau Mazda5. Il s’agit en fait d’un restylage profond auquel a eu droit ce monospace nippon. Le «5» reprend à son compte le faciès souriant des dernières Mazda et des sculptures qui courent le long des portes, lesquelles sont toujours coulissantes à l’arrière. Techniquement, peu d’informations ont filtré par rapport à ce modèle qui sera présenté au prochain Salon de Genève (du 2 au 14 mars). On sait seulement que la gamme mécanique a été remaniée disposant d’un bloc essence inédit : le 2.0 DISI doté de l’injection directe et du système i-Stop de coupure automatique du moteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *