Peugeot 5008 : Un lion de grande famille

Peugeot 5008 : Un lion de grande famille

«Last but not least». Voilà un dicton anglais qui sied parfaitement au 5008, le dernier-né de Peugeot. Car, avec ce modèle justement, le constructeur de Sochaux est l’un des tout derniers généralistes à investir la catégorie des monospaces compacts. Un segment qui, avec un peu plus d’un million de nouvelles immatriculations en 2008, représente 8% des voitures particulières vendues en Europe. C’est aussi l’un des segments les plus disputés avec, entre autres, références : les Citroën C4 Picasso, Renault Scénic, Toyota Verso et Ford C-Max. Face à tous ces compétiteurs, le 5008 arrive donc en dernier mais non sans arguments. Il y a d’abord son design extérieur. Un style plutôt réussi et bien distinct de la 308, dont il reprend la plate-forme roulante. Sa proue est stylistiquement proche du crossover 3008, tandis que sa poupe affiche un hayon droit et des feux qui débordent finement sur les ailes. C’est ce que montre le profil, lequel se caractérise par une ceinture de caisse haute qui décroche légèrement au niveau de la troisième vitre latérale. Au-delà de la plastique, on saluera les efforts techniques –inapparents– réalisés par les concepteurs du 5008. Car, outre le fait de chausser des pneus Michelin à faible résistance au roulement, ce véhicule de 4,53 m de long pour 1,64 m en hauteur, profite d’une masse maîtrisée (entre 1,4 et 1,6 tonne) et d’une excellente aérodynamique (Cx de 0,29). Il y a ensuite toute une beauté intérieure que ce lion met en avant pour se faire apprivoiser par les familles. Le 5008 compte ainsi 7 places individuelles, grâce à une troisième rangée de sièges escamotables au plancher du coffre. Ce dernier affiche un volume modulable (de 194 à 579 dm3, voire 678 dm3) selon la configuration choisie (7 ou 5 places), auquel s’ajoutent 48 litres de rangements disséminés ici et là (boîte à gant réfrigérée, bacs au plancher…). De plus, les sièges du milieu peuvent coulisser sur 13 cm et offrir aux passagers du second rang jusqu’à 22 cm en espace aux genoux ! De quoi choyer enfants et ados surtout s’ils profitent de l’option pack DVD (écrans sur appuie-tête avant avec boîtier de connexion et casques sans fil). Pourtant, c’est le conducteur du 5008 qui appréciera le plus son habitacle. En gros, la planche de bord du 3008 a été reprise à l’identique, mais la position de conduite est proche de celle d’une berline. Puis surtout, le 5008 sort du lot parmi les monospaces grâce à quelques gadgets high-tech comme l’affichage tête haute, le radar d’alerte sur les distances de sécurité ou encore, un système de mesure de place disponible pour le parking. À tout cela, s’ajoute un certain plaisir de conduite. Sur les belles routes sinueuses des montagnes qui entourent le Lac d’Annecy, nous avons pu mettre à l’épreuve toute l’efficacité des liaisons au sol. Logique, puisque le 5008 hérite du savoir-faire de Peugeot en matière de tenue de route et reçoit de série un contrôle de trajectoire, ainsi qu’un système de traction intelligent. Notre modèle d’essai, la version 2.0 HDi de 150 ch nous a aussi conquis par son allant et son confort acoustique, forte d’un couple de 340 Nm desservi par une boîte manuelle à 6 vitesses. Que de qualités que le 5008 pourra faire valoir dès le deuxième trimestre 2010, période à laquelle est prévu son introduction au Maroc. Un lancement qui pourrait bien se faire attendre au vu du succès annoncé pour le 5008 en Europe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *