Renault Kangoo Evolution : Un losange au grand coeur

Renault Kangoo Evolution : Un losange au grand coeur

Comme les premières générations du Scénic et de la Twingo, le Kangoo fait partie de ces Renault dont le succès était inattendu. Car, un peu plus d’une décennie plus tard (il a été lancé en 1997), ce ludospace aura été finalement plus qu’un best-seller, puisqu’il s’en est vendu plus de 2,3 millions d’exemplaires dans le monde. Et la saga continue. D’une part à travers le maintien du modèle sortant qui sera rebaptisé Kangoo «Long Life» et qui restera strictement produit à la Somaca, pour être exporté aux quatre coins du monde. Et d’autre part, avec le remplaçant de sa version importée qui, lui, porte le nom de Kangoo «Evolution» sur le catalogue de Renault Maroc.
Un catalogue qu’il vient d’ailleurs d’intégrer ce mois-ci et non sans se faire remarquer. Car, pour présenter cette nouveauté à la presse, Renault Maroc a eu l’originalité –pertinente et utile– de l’utiliser pour sa traditionnelle remise de dons en faveur de quelques associations. L’occasion pour nous de se faire une idée bien concrète sur les différentes facettes de ce véhicule polyvalent. Mais avant même d’entrer dans le vif du sujet, on précisera que le Kangoo Evolution n’a absolument rien à voir avec celui fabriqué localement. D’abord, parce qu’il repose sur un nouveau châssis (celui du Scénic). Ensuite, parce qu’il est importé de France où il est fabriqué (à l’usine de Maubeuge) avec le même niveau d’exigence de qualité qu’une berline de dernière génération comme la Laguna. Mais surtout, le Kangoo Evolution mérite bien son nom lorsqu’on découvre combien son style extérieur a «évolué». Certes, son profil général est resté inchangé. Mais tous ses atours sont inédits, avec en prime, quelques rondeurs bienvenues. C’est le cas au niveau du regard, agrémenté par des phares en amande et à gouttelette. Idem de profil, marqué par des passages de roues, proéminents et un vitrage latéral aux contours arrondis. La partie arrière fait toujours dans la verticalité qu’il s’agisse de son hayon ou des blocs de feux qui l’encadrent. Du reste, la carrosserie du nouveau Kangoo a également été pensée pour être fonctionnelle et pratique. On pourrait ainsi évoquer la présence de rails de toit amovibles (sur la finition «Expression») ou encore d’un capot plongeant et à la découpe reculée. Du coup, un petit choc frontal n’obligera à changer que le bouclier avant, et partant, réduira les coûts de réparation. Dernier aspect pratique et non des moindres, le compartiment à bagages et son plancher à moquette affiche un volume oscillant de 660 à 1.500 dm3. Pour autant, ce ludospace se veut aussi un véhicule plus «civilisé» qu’utilitaire. En témoigne sa présentation intérieure, dominée par des habillages de qualité à l’image de la planche de bord bi-ton. A ce titre et en rapport avec les équipements, deux niveaux de finition sont disponibles : Authentique et Expression. Le premier offre d’emblée des éléments et gadgets intéressants, comme le double airbag, la climatisation, l’autoradio CD (commandé au volant), les deux portes latérales coulissantes, le réglage en hauteur du volant ou encore, l’éclairage d’accompagnement extérieur «Follow me home». Plus étoffée, la seconde livrée ajoute notamment, le freinage ABS, le régulateur de vitesse, les barres de toit, des antibrouillards, les rangements ergonomiques supérieurs de type aviation, ainsi qu’une console de rangement entre les sièges avant. En revanche et sous le capot, le choix ne se fait pas. Peu importe, puisque l’unique moteur retenu, en l’occurrence le 1.5 dCi de 80 chevaux, devrait répondre aux attentes de la majorité des clients de ce Kangoo. Sont ainsi ciblées, les familles plutôt nombreuses (couple + 3 enfants), prédestinées à acquérir un monospace, mais disposant d’un budget moyen. D’ailleurs, les prix s’inscrivent –compétitivement– dans ce sillage, puisqu’ils sont respectivement de 169.900 et 192.000 DH (TTC).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *