Renault se renforce en Inde, via Mahindra

Renault se renforce en Inde, via Mahindra

L’Inde, qui compte plus d’un milliard d’habitants, est aujourd’hui «un des marchés mondiaux progressant le plus vite» et offre «des opportunités importantes de croissance et de rentabilité», a souligné le PDG du groupe français, Carlos Ghosn, lors de la présentation du projet jeudi dernier au siège de Renault.
«Nous devons nous développer pour faire face à la demande» en Inde, a renchéri le vice-président et directeur de Mahindra, Anand Mahindra.
Porté par une croissance annuelle en Inde de 8% et un pouvoir d’achat en progression continue, le marché automobile devrait y atteindre plus de deux millions de véhicules en 2010, soit une croissance de 10% par an, a expliqué M. Ghosn. Il a souligné la nécessité de «produire sur place» pour être concurrentiel. La nouvelle usine d’assemblage sera créée via une société commune détenue à 50%-50% par Renault et Mahindra. La production débutera en 2009 avec une capacité initiale de 300.000 véhicules par an, qui sera ensuite portée à 500.000 d’ici 2012.
Les deux constructeurs n’ont pas souhaité commenter le chiffre d’un milliard d’euros qui a circulé au sujet du montant de l’investissement, indiquant que le coût n’était pas encore établi. Sur le même site, Renault construira en outre une usine de moteurs et de boîtes de vitesse.
Cette nouvelle usine, dont la localisation n’a pas été annoncée, produira pour Renault des Logan, le modèle bon marché du constructeur français, ainsi que les dérivés de la gamme. M. Ghosn n’a toutefois pas exclu que d’autres modèles puissent y être construits en fonction de l’évolution du marché. Ces voitures seront destinées «pour l’instant» à l’Inde et à l’Asie, a-t-il dit.
Du côté indien, M. Mahindra a expliqué que la nouvelle usine serait «une plate-forme majeure pour les exportations». L’accord annoncé jeudi dernier constitue la «deuxième étape» de la coopération déjà engagée entre les deux groupes. Renault et Mahindra veulent désormais établir un «partenariat stratégique à long terme», a souligné Carlos Ghosn. Les deux constructeurs avaient créé déjà une première société commune au printemps 2005 (51% Mahindra et 49% Renault) pour la fabrication de Logan dans l’usine Mahindra, à Nashik, avec une capacité initiale de 50.000 véhicules par an. La commercialisation débutera au deuxième trimestre 2007.
Déjà produite en Russie, au Maroc et en Colombie, en plus de la Roumanie, et bientôt en Iran et donc en Inde, la Logan est le modèle économique de Renault, destiné essentiellement aux pays émergents, mais également commercialisée dans les pays occidentaux. Elle a déjà été vendue à 320.000 unités depuis son lancement en septembre 2004.
Le constructeur japonais Nissan, dont Renault possède 44,4%, pourrait se joindre au nouveau partenariat franco-indien, a indiqué M. Gosh, également PDG de Nissan, précisant que la décision devrait être prise d’ici quatre mois. Nissan, présent en Inde à travers une coopération avec Suzuki-Maruti qui fabrique pour lui des petites voitures, a indiqué qu’il allait renoncer à y construire une usine commune avec Suzuki.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *