Salon Automechanika à Istanbul: Le Maroc a répondu présent

Salon Automechanika à Istanbul: Le Maroc a répondu présent

Le Maroc a été présent au Salon Automechanika  d’Istanbul, des industries de la pièce de rechange automobile.

L’événement qui s’est déroulé du 7 au 10 avril a été l’occasion pour les 5 exposants présents sur place, de nouer des contacts d’affaires et de démarcher des donneurs d’ordre sur le marché turc, mais aussi sur d’autres pays. Cette participation marocaine est la deuxième du genre organisée par Maroc Export, en collaboration avec l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA). Elle ambitionne de promouvoir le Maroc en tant que plate-forme de l’automobile et l’offre marocaine des pièces de rechange.

Les exposants marocains à ce salon interviennent notamment dans les segments de production des batteries, des plaquettes et garnitures de frein, des garnitures d’habillage, des ressorts pour véhicules poids lourds et des filtres. Le salon, qui rayonne sur l’Europe, l’Asie centrale et le Moyen-Orient, enregistre la participation d’exposants de 40 pays. Il avait réuni, lors de la précédente édition, quelque 1.667 exposants et accueilli plus de 46.300 visiteurs professionnels.

La participation marocaine, en 2015, avait généré plus de 131 contacts originaires de la Turquie ainsi que d’une quinzaine de pays en provenance d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient, d’Europe de l’Est et d’Asie, des résultats reflétant la zone chalandise de ce salon. Pour rappel, dans le cadre du Plan marocain d’accélération industrielle, quatre écosystèmes avaient été lancés en 2014 concernant les filières du câblage automobile, l’intérieur véhicule et sièges, le métal/emboutissage et les batteries automobiles.

Leur mise en œuvre permettra de créer, d’ici 2020, plus de 56.500 nouveaux emplois, tout en multipliant par 2,5 le volume des exportations du secteur. Pour sa part, l’écosystème «moteurs et  transmission», lancé il y a tout juste quelques semaines, permettra de compléter la chaîne de  valeur automobile à travers l’émergence de nouveaux métiers et la  fabrication de nouvelles pièces tels les châssis et transmission, moteur et boîte de vitesses ainsi que le développement de nouvelles technologies. Cet écosystème contribuera, à terme, à créer 10.000 nouveaux emplois directs à forte valeur ajoutée et à générer un chiffre d’affaires additionnel de plus de 6,5 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *