Suzuki : 100 ans et toujours en avant

Suzuki : 100 ans et toujours en avant

Bien qu’elle soit récente, l’actuelle signature de Suzuki «Way of Life» (en français «un mode de vie»), illustre parfaitement l’expression moderne de l’esprit créatif de Michio Suzuki, le père fondateur de la marque. Créée en 1909 dans la ville de Hamamatsu, la «Suzuki Loom Works» était dédiée au début de ses activités aux métiers du tissage. Dans le début du 20è siècle, Suzuki était donc –à l’image de Toyota– un symbole archétypique de l’industrie japonaise naissante. Une industrie qui allait révolutionner le pays du Soleil Levant avant de se diversifier. Vers le milieu des années 30, le constructeur japonais décide de s’essayer à d’autres engins. Entre 1936 et 1939, ses ingénieurs vont ainsi concevoir différents prototypes de véhicules, ainsi qu’un moteur de 30 cm3 pour motos. Une première voie que Suzuki va suivre dès 1952 en investissant le marché des deux-roues, avec la «Power Free», une sorte de vélomoteur qui offre à l’utilisateur le recours aux pédales en cas de panne sèche ou dysfonctionnement du moteur de 36 cm3.
Deux ans plus tard, la firme change de nom pour devenir «Suzuki Motor Co Ltd», mais ne se contente plus de son champ d’activité. Dans la vague industrielle flamboyante du Japon de l’après-guerre, Suzuki décide de se lancer dans la construction automobile. Sa première voiture, la Suzulight, est lancée en 1955. Un petit modèle qui portera bien son nom, aussi bien dans la forme que dans la réalité commerciale, puisqu’il n’aura été produit qu’à 43 exemplaires!
Pour autant, les responsables de l’époque ne jettent pas l’éponge. Ils améliorent ce véhicule (moteur de 21 ch et vitesse maxi de 85 km/h), qui atteint, en 1962, un volume bien plus décent avec quelque 2.565 Suzulight 30 TL produites. Conscient que la croissance est ailleurs qu’au Japon, le constructeur ouvre en 1963 sa filiale américaine «US Suzuki Motor Corp». Sauf que pour exporter massivement et toucher d’autres types de clientèles, il lui faudra encore élargir sa gamme. D’où la production de moteurs de bateau, ainsi que l’arrivée de petits véhicules utilitaires, dont le fameux Carry. Mais ce sont les premières générations de la petite Alto et du 4×4 Jimny qui vont réellement faire connaître la marque dans le monde et ce, dès le milieu des années 1970. Les petites voitures comme les 4×4 urbains deviennent une spécialité pour la marque.
Les modèles Samurai et Vitara, pionniers des petits 4×4 de loisirs, auront marqué toute une génération, avant et pendant les années 90, tandis qu’en trois décennies, l’Alto aura été diffusée à plus de 10 millions d’unités dans le monde.
Aujourd’hui, Suzuki est une grande entreprise automobile qui emploie plus de 50.000 salariés dans le monde. Avec un peu plus de 2,3 millions de véhicules produits en 2008, elle fait partie des 10 premiers constructeurs automobiles du monde. Sa gamme comprend une vingtaine de modèles, dont une douzaine strictement réservée au marché japonais. Une marque dont le nouveau porte-drapeau arrive en 2010. Son nom : Kizashi (photo principale). Une berline qui fera tourner Suzuki vers un avenir encore meilleur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *