Suzuki 1000 GSX-R 2014 : L’hyper sportive opère sa mue !

Suzuki 1000 GSX-R 2014 : L’hyper sportive opère sa mue !

Ne cherchez plus, c’est la  Suzuki GSX R 1000 ! Celle qui est surnommée la «Gex» par les riders, est actuellement en train de muer pour donner lieu au millésime 2014, très attendu par les aficionados, et qui gardera intacts ses gènes de sportive au fort potentiel.

Une version 2014 pour la «Suz»

La Suzuki 1000 GSX-R s’appuie sur sa gloire et son prestigieux palmarès pour prolonger sa carrière. Elle possède une base de compétitivité excellente, que nombre de pilotes amateurs comme professionnels savent apprécier. Rappelez- vous, c’est en 2009 que la GSX-R 1000 fut remaniée pour la dernière fois. Il était donc temps pour la japonaise de subir une seconde remise à niveau. La nouvelle mouture de la GSX-R 1000 est donc conditionnée pour faire plus de bruit et plus d’esbroufe que ne le firent ses glorieux prédécesseurs. Celle qui nous vient du pays du Soleil Levant est désormais siglée «L4» (Suzuki code ses millésimes par une combinaison de lettres et de chiffres : L pour 200+ le dernier chiffre de l’année, Lx pour 201x, L4 pour 2014). Elle est amincie de 2 kilos, grâce à l’ablation d’un silencieux d’échappement.
 

Châssis radicalement différent…

Sous la robe, un ramage plus puissant. Les évolutions les plus profondes sont celles qui furent effectuées sur le châssis et sur le train avant.
La firme d’Hamamatsu a quasiment tout jeté ou presque et il ne reste de l’ancienne version que la jante ! La fourche est à présent le modèle à gros piston de chez Showa : la BPF. Parallèlement sur le 999 cm3, quatre cylindres qui équipent la bête, les motoristes de chez Suzuki ont travaillé sur des taux de compression augmentés, mais aussi sur  la conception de nouveaux pistons plus légers de 11%, d’arbres à cames revus, mais aussi une reprogrammation du boîtier ECU.

La new GSX-R 1000 (2014) verra sa conso baisser de 8% et sera affublée de plus de puissance. Le nouveau schéma d’évacuation des gaz basé sur un pot unique, une chambre de tranquillisation dégagée et des tubulures revues, permettra de lisser le trou entre 6 000 et 7 000 tr/mn lors des montées en régime. La Gex sera équipée du fameux S-DMS, cher à Suzuki, avec ses 3 modes de puissance moteur.

Coté freinage, c’est 130 grammes de perdus et une efficacité accrue grâce à des disques plus fins de 0,5 mm mais surtout de l’action des nouveaux étriers de frein.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *