Suzuki Gd Vitara 2.0 l : un 4×4 irrésistible

Suzuki Gd Vitara 2.0 l : un 4×4 irrésistible

Commercialisé depuis la fin de l’été dernier, le nouveau Grand Vitara signe un retour remarqué de Suzuki Maroc dans le giron des tout-terrain de loisirs. Un marché où les concurrents foisonnent, battant, le plus souvent, pavillon asiatique. Dans ce contexte, Suzuki oppose non seulement ses longues années d’expérience dans le domaine du 4×4, mais dégaine désormais la carte joker d’un style novateur et autrement plus sexy que par le passé.
C’est le moins que l’on puisse dire sur ce nouveau Grand Vitara, au volant duquel il est impossible de passer inaperçu. ALM, qui l’a essayé durant toute une journée, en a fait l’expérience. Et pour cause, ce 4×4 en jette par sa ligne imposante et son côté musclé. C’est ce qu’inspirent notamment ses passages de roues bien marqués, qui abritent de grosses jantes chaussées de pneus de 17 pouces (225/65R17 plus exactement).
Il faut dire aussi que par rapport à l’ancienne version, la nouvelle adopte des atours plus raffinés à l’image des projecteurs et des blocs de feux arrière. Bref, ce véhicule ne devrait pas avoir la tâche difficile pour plaire un maximum. Puis à son bord, on est presque tentés d’en dire autant. Première remarque : la présentation intérieure est sobre, mais d’actualité, dégageant une incontestable impression de qualité.
Le poste de conduite y est pour beaucoup dans cette meilleure qualité perçue. Outre les commandes rotatives disposées sous l’autoradio CD, on apprécie aussi les quelques placages façon aluminium brossé qui tentent d’égayer l’ensemble. En revanche on déchante légèrement au premier contact avec les plastiques durs qui habillent la planche de bord.
En tout cas, le niveau d’assemblage n’appelle plutôt pas à la critique. C’est du sérieux ! Pour le reste, le Grand Vitara affiche une habitabilité suffisante pour transporter famille et bagages en ville, comme en randonnée. Et avec cinq vraies places et un coffre avoisinant les 400 litres sous tablettes (en configuration 5 places), les papas propriétaires du Grand Vitara peuvent envisager les départs en vacances en toute quiétude. Cela d’autant plus que les rangements et les aspects pratiques ne manquent pas (range lunettes au plafond, porte-bouteilles, prise 12 V, compartiment sous le plancher du coffre…).
Côté équipement de confort, ce costaud japonais ne manque de rien dans son unique dotation proposée par Suzuki Maroc. Dans la foulée, on retiendra la présence d’une climatisation automatique et d’un chargeur frontal de 6 CD pouvant aussi être commandé au volant. En revanche, en matière de sécurité, le Grand Vitara se contente d’offrir deux airbags frontaux seulement, soit comme la quasi-totalité de ses concurrents. Et, pour peu qu’il intègre quelques gadgets comme le système de démarrage sans clé, «Keyless Start», le dernier-né des 4×4 Suzuki revendique une étiquette high-tech.
En fait, le démarrage se fait par un bouton rotatif situé à l’emplacement de l’orifice de la clé de contact traditionnelle. Une fois ce bouton tourné, nous voilà à l’écoute du 2.0 litres essence, dont le feulement se fait un peu envahissant dans l’habitacle. Qu’à cela ne tienne, ce bloc n’a pas à rougir avec ses 138 ch, bien que cette cavalerie s’avère juste suffisante pour bouger ce colosse d’une tonne et demi. En fait, il faut juste ne pas se montrer hésitant avec la pédale d’accélérateur. La consommation n’en serait pas pour autant accablée excessive, puisque sur les longs parcours, elle n’atteint pas les 8 l/100 km, alors qu’en ville, le cap des 10 l/100 km est, lui, dépassé. Malgré le sentiment, par moments, d’une direction un peu lourde, la prise en main du Grand Vitara reste des plus faciles.
Autrement dit, ceux qui opteraient pour l’achat de ce 4×4 alors qu’ils conduisaient une berline auparavant n’auront pas du mal à s’y accoutumer. Sur le plan dynamique toujours, on signalera la fermeté des suspensions, ce qui autorise une tenue de route stable et rassurante même lors des passages en courbe. Et à l’exception des passages sur des nids de poules et autres imperfections du bitume, les occupants ont droit à un certain confort de suspension. Normal, le nouveau Vitara a troqué le traditionnel châssis échelle, pour une plate-forme intégrée avec quatre roues indépendante. A la bonne heure!

Le verdict :
Malgré ses nombreuses qualités, le nouveau Grand Vitara n’échappera pas pour autant à la critique. Doté d’une ligne réussie, d’un habitacle spacieux et bien présenté, ce tout-terrain japonais pourra aussi compter sur son tarif compétitif (305.000 DH) pour séduire. Reste que certains détails lacunaires comme l’arsenal sécuritaire, les plastiques durs et la justesse du 2.0 litres essence, pourraient faire grincer des dents les clients les plus exigeants. Puis, il y a aussi le segment des 4×4 qui suit la tendance globale du marché, en ce sens qu’il est diésélisé à plus de 2/3. L’arrivée dans quelques semaines d’une version Diesel (1.9 DDiS de 129 ch) pourrait alors constituer un véritable décollage commercial pour ce modèle.

La technique :
4 cylindres en ligne. 1.995cm3. Injection multipoints,16 soupapes. 138 ch/183 Nm. Boîte manuelle à cinq rapports. 20 cm en garde au sol. 9,1 l/100 km en consommation moyenne. 175 km/h en vitesse de pointe. ABS+EBD (répartiteur de freinage).  Jantes en alu et pneus de 17’’.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *