Tour Shell Ferrari 2009 : Jamais deux sans trois

Tour Shell Ferrari 2009 : Jamais deux sans trois

Des regards qui s’allument, des yeux qui pétillent et des poils qui s’hérissent… L’émotion est forte lorsque ces belles italiennes, presque toutes vêtues de rouge, déboulaient à haute voix sur les routes nationales. Qu’elles s’appellent 360 Modena, F430, Enzo, 599 Fiorano ou 612 Scaglietti…, le Marocain, commun des mortels, ne les connaît que sous un seul nom : Ferrari. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces voitures d’exception ont –sans grand effort– offert un spectacle de toute beauté aux nombreux curieux et passionnés qui les ont croisés. «Sans effort», car le seul éclat particulier de leur silhouette, conjugué à la mélodicité envoûtante de leur mécanique, leur a largement assuré la vedette et le succès même de tout l’événement. Cela s’est passé du 16 au 20 octobre 2009 à l’occasion de la deuxième édition du «Tour Shell Ferrari 2009». Une parade Ferrariste qui a fait rouler une quarantaine de bolides (contemporains) de Tanger à Marrakech, en passant notamment par Rabat et Casablanca.
C’est aussi un événement que Shell du Maroc a décidé de parrainer et «d’inscrire dans la pérennité». «La première édition du Tour Shell Ferrari au Maroc en 2007 s’inscrivait dans le cadre de la célébration mondiale du 60e anniversaire du partenariat entre Shell et Ferrari. Cette seconde édition témoigne de l’ambition de Shell d’inscrire dans la continuité cet événement au Maroc et d’en faire un rendez-vous incontournable des passionnés de voitures d’exception», a déclaré Mohammed Raihani, Président-directeur général de Shell du Maroc.
Sauf que l’édition de cette année se devait d’apporter du neuf, quelque chose qui donnerait encore plus d’attrait à cet événement. C’est pourquoi «un prix de la régularité a été créé afin de récompenser la conduite responsable, le respect de la sécurité routière et de l’environnement», ont annoncé les organisateurs dans un communiqué. Du reste, cette belle parade a également pour vocation –ne serait que dans une moindre mesure– la promotion touristique et l’action sociale par le biais d’une vente dont les fonds sont récoltés au profit de l’association l’Heure Joyeuse. Une structure à but non-lucratif dont quelques enfants ont eu la belle chance de profiter d’un tour à bord de ces Ferrari.
De vrais petits veinards…
Quant à la question de savoir pourquoi Shell du Maroc parraine une telle parade. D’abord pour l’image, celle très prestigieuse de la marque au cheval cabré. Ensuite et surtout parce que le pétrolier au coquillage et la Scuderia entretiennent un partenariat –sportif– vieux de plus de 60 ans. Les produits proposés par Shell à Ferrari ont joué un rôle majeur dans les succès de la Scudéria qui a très tôt brillé en compétition.  Enfin, Shell du Maroc ne pouvait pas rater une si belle occasion pour faire ravitailler ces beaux monstres, gloutons en sans plomb, auprès de son large réseau de stations-service. Des bolides, qui par leur haut rendement mécanique, exigent des lubrifiants et des carburants de grande qualité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *