Toyota présente le «Winglet»

Toyota présente le «Winglet»

Le premier constructeur automobile japonais Toyota a dévoilé vendredi dernier un nouveau moyen de locomotion pour une personne afin de faciliter les déplacements dans les rues, les gares, les aéroports, les centres commerciaux ou autres vastes lieux publics.
Cet engin, baptisé «Winglet», se présente comme une petite plate-forme à roues avec une partie verticale à coincer entre ses jambes, ou un manche à poignée à tenir à la main, selon les variantes.
Le «Winglet», sur lequel le passager se maintient en posture debout, enferme une batterie, des capteurs et plusieurs innovations technologiques pour garantir une manipulation aisée et sûre. Le prototype du modèle le plus avancé peut même intégrer un terminal d’information et de localisation.
«Nous voulons contribuer à créer une société où l’on prend plaisir à se déplacer librement et en sécurité», a expliqué Toyota.
Le «Winglet» rappelle un peu le Segway américain, mais en beaucoup plus compact. Il mesure 26,5 centimètres de long et 50 cm de large. Ne pesant qu’une dizaine de kilogrammes, le plus petit modèle se plie et peut se porter comme un sac à main pour prendre le train ou le métro.
Il peut parcourir des distances de 5 à 10 kilomètres, selon les versions, et avancer sur une pente à 20 degrés sans que le passager ne se rende compte qu’il grimpe. Selon Toyota, le «Winglet», encore au stade expérimental, se veut un véritable futur mode de locomotion. Il est pensé pour permettre aux piétons d’allonger les distances de déplacement sans fatiguer, pour donner à ceux qui ont des difficultés à marcher la possibilité de retrouver une certaine autonomie et pour offrir aux personnes très mobiles par obligation une nouvelle solution afin de mieux combiner les modes de transport sans perdre de temps.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *