Volvo C30 : compacte pour jeunes esthètes

Volvo C30 : compacte pour jeunes esthètes

Elle est la «Volvo des jeunes» et celle qui, par sa taille et son positionnement, vient jouer sur les plates-bandes de l’Audi A3 et de la BMW Série 1. «Elle», c’est la C30, la dernière-née dans la gamme du constructeur suédois et qui vient tout juste d’être lancée par Scandinavian Auto Maroc (SAM), l’importateur marocain de Volvo Cars. Ce dernier, par la voix de son patron, Abdelouahed El Kadiri, a mis l’accent –lors d’une rencontre avec la presse- sur les «réalisations» 2006. Une année de transition vers une image plus positive que par le passé et durant laquelle 106 véhicules Volvo ont été vendus. Pour 2007, SAM s’est fixé un objectif commercial un cran plus ambitieux, espèrant livrer jusqu’à 145 Volvo. Et c’est justement les ventes de la C30 qui permettront d’atteindre ce volume.
Sur le plan marketing et à l’image d’un autre constructeur généraliste (Fiat), les marketeurs de Volvocars ont préféré jouer sur un tout autre registre : la psychologie. Sur les différents panneaux publicitaires, on peut ainsi lire «un produit d’inspiration libre» (la C30), ou encore «vous l’aimez, vous la détestez ? C’est vous qui décidez»…
Bref, une autre façon de dire que la C30, c’est avant tout une question de goût et donc un produit qu’on aime, ou qu’on n’aime pas. Et pour cause, cette suédoise, au-delà de sa carrosserie trois portes, se singularise par un look de mini break de chasse, doté d’un arrière atypique. Très inclinée, le hayon vitré se passe d’encadrement (les feux verticaux y faisant foi) et mord légèrement dans la carrosserie. Le côté trapu de la poupe est souligné par la ceinture de caisse haute et en épaulement. Sous cet angle, la C30 rappelle beaucoup la 480, un ancien modèle de la marque lancé au début des années 80. Mais aujourd’hui, elle ne ressemble à aucune voiture !
A l’intérieur en revanche, les concepteurs se sont limités à reprendre la présentation de la S40. Du moins à l’avant qui reprend une planche de bord quasi-identique avec surtout la fameuse console centrale fine. La qualité des matériaux et leur finition correspondent à l’étiquette haut de gamme que revendique cette compacte. Comme dans les autres Volvo, les sièges avant ont été dessinés selon des considérations orthopédiques… Quant aux places arrières, elles n’accueillent que deux personnes, mais visiblement, offrent une habitabilité plus que correcte et peut-être même une longueur aux jambes supérieures à celle des deux rivales allemandes. Le volume du coffre n’est que de 251 litres, mais s’agrandit d’un tour de main en rabattant le dossier de chaque siège arrière.
Question équipement, la C30 peut, au gré des finitions, s’enrichir d’une série de dispositifs de confort et de sécurité. Dans ce dernier registre, on retiendra qu’elle est la première dans son segment à disposer d’un système d’alerte de présence de véhicule dans l’angle mort : le «Blis» (Blind spot information system). Ce dernier se matérialise par un petit voyant rouge situé à l’intérieur au niveau du rétroviseur conducteur et s’illuminant lorsque le véhicule double, alors qu’un autre automobiliste (ou motard), roulant dans l’angle mort effectue aussi un dépassement. Un gadget inédit et assez utile, mais qu’il faut ajouter en option (+ 14.000 DH). Idem pour le contrôle de stabilité (DSTC), y compris sur la version T5 dont le cinq cylindres turbocompressé développe une puissance importante. Et en parlant de motorisations, six blocs sont disponibles au Maroc. Il s’agit en essence des quatre cylindres 1.6 litre (100 chevaux), 1.8 l (125 ch) et 2.4 l (170 ch) et en Diesel des 1.6 D (110 ch) et 2.0 D (136 ch). Coiffant la gamme, la version T5 s’anime d’un cinq cylindres en ligne, 2.5 litres Turbo, développant 220 ch pour un couple de 320 Nm.
Enfin, les prix ont plus ou moins été calqués sur ceux de la concurrence. Affichée à 268.000 DH, la version 1.6 essence assure ainsi l’entrée de gamme, tandis que la sportive T5 est «accessible» à partir de 365.000 DH. Au-delà des prix, il est intéressant de se poser des questions, ou tout au moins se faire une réflexion sur les chances de réussite de ce modèle au Maroc. Nous y reviendrons, avant de passer cette suédoise au banc d’essai.

Toutes les versions, tous les prix
C30 1.6 ess (100 ch), 9 CV……………………………………… 268.000 DH
C30 1.8 ess (125 ch), 10 CV……………………………………. 285.000 DH
C30 2.4i ess (170 ch), 14 CV…………………………………… 339.000 DH
C30 T5 ess (220 ch), 14 CV……………………………………. 365.000 DH
C30 1.6 D (110 ch), 6 CV……………………………………….. 299.000 DH
C30 2.0 D (136 ch), 8 CV……………………………………….. 330.000 DH

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *