Automobile : L’équipementier Hands inaugure son site industriel à Tanger

Automobile : L’équipementier Hands inaugure son site industriel à Tanger

Le sud-coréen prévoit de créer à terme 1.600 emplois

Spécialisé dans la fabrication de jantes en aluminium, le groupe sud-coréen Hands a procédé, mardi 14 janvier, à Tanger, à l’ouverture officielle de sa première unité de production en Afrique.

Présidé par le ministre de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, le lancement de ce projet d’envergure témoigne de l’attractivité de la plate-forme automobile nationale et marque un nouveau cap pour l’industrie automobile marocaine. «Avec le lancement de ce projet, le secteur automobile pérennise ses acquis et s’oriente vers de nouveaux paliers de croissance», a-t-il souligné. S’étendant sur une superficie de 23 ha à Tanger Automotive City (TAC), ce projet, d’un coût global de 4,3 milliards de dirhams, représente le troisième plus grand investissement dans le secteur automobile, après ceux de Renault et de PSA. Il est destiné à produire pour sa première phase 2 millions de jantes en aluminium et employer  350 personnes. Cette nouvelle usine – qui vise à assurer l’approvisionnement de grands constructeurs automobiles tels que PSA, Renault, Nissan, VW, GM, Hyundai, Ford, KIA, Skoda, Suzuki et Chrysler – prévoit d’augmenter progressivement sa capacité de production et créer à terme 1.600 emplois. Avec la finalisation de la deuxième tranche de ce complexe industriel, «la capacité de production va doubler pour passer à 4 millions de jantes», a fait part M. Elalamy.

La capacité de production est prévue de doubler encore, selon l’intervenant, pour atteindre à terme 8 millions d’unités. «85% de cette capacité seront destinés à l’export», a ajouté M. Elalamy.

Selon le PDG de Hands Rhee Sukchoo, le choix du Maroc pour l’implantation de ce nouveau site industriel n’est pas le fruit du hasard, il est dû au fait que le positionnement géographique du Royaume permet «un accès facile à l’Europe», a-t-il dit, tout en faisant part de l’ambition du groupe d’augmenter la capacité de production de cette nouvelle usine munie de la meilleure technologie existante.

Rappelons que le Groupe Hands avait signé, en février 2018, avec le gouvernement un contrat d’investissement pour la réalisation de ce nouveau site industriel, dont la cérémonie de pose de la première pierre avait eu lieu le 10 avril de la même année. Ce projet vient confirmer le positionnement du Maroc «dans l’industrie automobile avec plus de 250 acteurs nationaux et internationaux aujourd’hui et qui est devenu le premier poste d’exportation du Maroc avec 72,3 milliards de dirhams de chiffre d’affaires à l’export en 2018», selon les données émises à cette occasion.

Notons que le Groupe Hands a réussi à prendre du galon parmi les équipementiers automobiles internationaux avec une capacité de production de 13,5 millions de jantes par an. Cette performance le place au top 5 des plus grands fabricants mondiaux dans ce secteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *