À Béni Mellal, le parachutisme a le vent en poupe

À Béni Mellal, le parachutisme a le vent en poupe

«Seuls les parachutistes savent pourquoi les oiseaux chantent», tel est le proverbe cité par Karim Abdelali Commandant de l’aérodrome de Beni Mellal. Situé à environ 8km au nord-ouest de Beni Mellal, l’aérodrome s’est construit sur une emprise domaniale d’environ 113 ha. Actuellement, il dispose d’une piste de 1200 m de long et de 23m de large, d’une bretelle de liaison de 200 m de long et de 10 m de large. L’aire de stationnement est d’une superficie de 2400 m2, sa capacité est de 4 avions légers.
L’aérodrome dispose aussi d’un bâtiment administratif de 200 m2 et d’un hangar abri de 800 m2. Du 15 décembre au 15 avril de chaque année, un grand nombre d’assoiffés de sports de sensations viennent  des quatre coins du monde pour participer à des entraînements et à des stages internationaux de parachutisme dans une contrée édénique. La plate-forme accueille des Européens, suivis des Asiatiques, de ressortissants arabes et des Américains. Arrivés à Beni Mellal, les participants profitent d’une durée de trois mois pour découvrir les merveilles touristiques de la région. Pendant la période appropriée à ce genre de sport, le nombre de nuitées n’a jamais cessé d’évoluer. Classé parmi les dix premières plates-formes du monde, l’aérodrome de Beni Mellal recèle des potentialités touristiques non négligeables sur le plan national grâce aux efforts considérables déployés par l’ONDA (l’Office nationale des aéroports) et les autorités locales : «L’ONDA a clairement signifié sa volonté ferme de privilégier l’intérêt  économique et social de la région et d’encourager un sport d’exception qui est le parachutisme», déclare M. Abdelali. Et suite au grand intérêt accordé à cette plate-forme, sur le plan économique et touristique, une convention a été signé le 1er avril 2008 entre Abdelhanine Benallou, directeur général de l’ONDA, Mohamed Dardouri wali de la région de Tadla Azilal et Gouverneur de la province de Beni Mellal et Salah Hamzaoui président du Conseil régional  de Tadla Azilal,  en avril 2008. Cette convention porte sur le renforcement, l’allongement et l’élargissement de la piste à 1600 m de longueur et à 45 m de largeur, le renforcement de la bretelle à 23 m, la réalisation d’un parking avions, l’aménagement d’une desserte routière et d’un parking véhicules de 1500m 2 et la construction d’une clôture secondaire de 1250 ml selon les panneaux présentés a cette occasion. Notons que le 29 février 2008, le wali de Tadla Azilal a donné réception aux élèves de l’Ecole Polytechnique française lors d’un stage effectué à l’aérodrome de Beni Mellal. «Aujourd’hui PACMA se développe. Elle atteindra les 25.000 à 30.000 sauts et les effectifs des élèves augmenteront. La plate-forme s’est développée depuis 2003. Pas moins de 3000 sauts ont déjà été réalisés, dont 1500 ont été l’œuvre des polytechniciens», a déclaré un officier de la même école. Le site présente donc toutes les conditions nécessaires à la pratique du sport aéronautique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *