Abdelkébir Regagna : «Renforcer l’activité théâtrale au Sahara marocain»

Abdelkébir Regagna : «Renforcer l’activité théâtrale au Sahara marocain»

ALM : Sur quoi ont porté les travaux du 5ème congrès ?
Abdelkébir Regagna :  Les travaux du 5ème congrès national du Syndicat national des professionnels du théâtre ont été lancés, vendredi 26 décembre,  à Rabat, avec la participation de 176 personnes dont les membres du conseil central, les membres du bureau du syndicat national des professionnels de théâtre et les congressistes. Lors du premier jour du congrès, les congressistes ont discuté et approuvé le rapport financier et littéraire. En effet, 25 projets ont été discutés et proposés. Il y a eu quelques réformes qui concernent en premier lieu, le nom du syndicat qui a changé. Désormais, ce derniers sera baptisé «le Syndicat marocain des professionnels du théâtre et des arts du spectacle» au lieu du « Syndicat national des professionnels du théâtre».
En deuxième lieu, il y a eu un changement au niveau de la durée du mandat  de la présidence du syndicat. Ce mandat durera 3 ans au lieu  de 5. Les congressistes ont aussi débattu de quelques projets concernant le domaine de l’audiovisuel, la carte professionnelle de l’artiste, le Centre cinématographique et autres.

Quels ont été les projets abordés en urgence lors de ce congrès ?
A part les projets que j’ai cités ci-haut, il y a eu des projets d’urgence qui ont été abordés à savoir rendre le Centre cinématographique marocain autonome. Aussi, parmi les projets d’urgence qui ont été discutés, on note le projet d’élargissement de l’agenda culturel dans la région du Sud. Région à qui sera donnée une importance particulière, à savoir l’organisation du congrès dans la région du Sud, et ce, afin d’établir  des liens avec les artistes  sahraouis. Au cours du 3ème jour du congrès, ces projets d’urgence ont été approuvés. En outre, il y a eu au cours de ce congrès, plusieurs conférences qui ont été organisées autour de plusieurs thèmes notamment sur les établissements publics, les communes, le ministère de la communication, le secteur de l’audiovisuel et le centre cinématographique marocain. Tous ces projets seront étudiés en partenariat avec plusieurs partenaires notamment le ministère de Communication, les communes entre autres.

Quel est le bilan des réalisations du syndicat lors des cinq dernières années ?
Le Syndicat national des professionnels de théâtre a proposé et étudié de nombreux projets durant ces cinq années. Je cite à titre d’exemple, la carte professionnelle de l’artiste, le droit au travail, l’assurance maladie obligatoire. Aussi, le syndicat a organisé le 19 ème congrès  de la Fédération international des acteurs à Marrakech. Lors de  ce congrès, il y a eu 75 pays participants. Les membres du bureau du syndicat national des professionnels du théâtre y avaient également voté Hassan Nafali, nouveau président du Syndicat national des professionnels du théâtre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *