Asilah : Hommage à l’icône du chant spirituel Haj Mohamed Azzedine

Asilah : Hommage à l’icône du chant spirituel Haj Mohamed Azzedine

11ème Rencontre nationale sur l’art du Madih et du Samaâ

Cette manifestation garde le même objectif d’encourager la mise en valeur et la conservation du patrimoine musical spirituel aux niveaux local, régional et national.

La onzième Rencontre nationale sur l’art du Madih, du Samaâ et du poème spirituel vient de se clôturer au Centre Hassan II des rencontres internationales d’Asilah. Et comme prévu, les travaux de cette soirée de clôture ont été marqués par l’hommage rendu au Maître Haj Mohamed Azzedine, considéré comme l’une des icônes de Madih et du Samaâ aussi bien sur la scène marrakchie que nationale. «Cet hommage vient après une série de distinctions que j’ai obtenues dans plusieurs villes au Maroc. C’est une belle initiative de la part de ces jeunes organisateurs dont j’encourage en eux leur amour pour l’art du Madih et Samaâ et leurs grands efforts permettant à cette Rencontre de perdurer pour atteindre cette année sa onzième édition», a dit Maître Haj Mohamed Azzedine.

Cet hommage a été rythmé par un concert donné par l’association Al Abassia du Madih nabawi de Marrakech, présidée par cette icône de l’art spirituel. Les membres de cet orchestre ont réussi à conquérir le public zaïlachi grâce à un répertoire préparé pour cette soirée de clôture.

Cet hommage a été suivi par la commémoration du quarantième jour de la disparition de Maître du chant spirituel Abdelmajid Souiri.

Cette soirée de clôture a, au grand bonheur de l’assistance, connu la participation de l’ensemble féminin de Chefchaouen, dirigé par Rhoum El Bekkali. Elle s’est également distinguée par la remise des prix aux meilleurs chanteurs du madih et calligraphes. Outre l’hommage à Haj Mohamed Azzedine, un autre a été rendu lors de la deuxième soirée de cette rencontre au fkih zaïlachi Ahmed Jbari. Exerçant pendant de longues d’années comme muezzin à la mosquée Hassan II (fermée actuellement pour des travaux de rénovation), ce dernier est connu depuis son jeûne âge par sa belle voix dans la psalmodie du Saint Coran et les chants spirituels. 

Organisée par l’Association Ahl Asilah pour le Madih et le Samaâ, cette manifestation de trois jours garde, selon les organisateurs, le même objectif d’encourager la mise en valeur et la conservation du patrimoine musical spirituel aux niveaux local, régional et national. Les organisateurs ont tenu leurs promesses en consacrant une partie de la programmation de cette onzième édition pour contribuer aux festivités programmées à l’occasion de la désignation d’Oujda comme capitale de la culture arabe pour la saison 2018-2019. Le choix a été porté sur l’ensemble du Madih de la région de l’Oriental pour animer la partie de la programmation consacrée à cet heureux événement. Le programme de cette rencontre comporte, en plus des soirées artistiques, une conférence autour du patrimoine musical spirituel, une exposition collective d’art contemporain ainsi que des ateliers et concours autour de la calligraphie et du chant religieux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *