Asilah tient son moussem

La 28 ème édition du moussem culturel international d’Asilah a été inaugurée le vendredi 4 août. La cérémonie d’ouverture a été marquée par le commencement des travaux de la 21ème session de l’université d’été Al Mouatamid Ibn Abbad en présence d’une trentaine de personnalités du monde de la politique de la  culture, des arts et des médias. Parmi lesquelles figurent, entre autres, le ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos, le ministre portugais des Affaires étrangères Luis Amado, la commissaire européenne en charge des Relations extérieures et de la politique de voisinage Benito Ferrero-Waldner et le ministre d’Etat sénégalais Cheikh Tidiane Gadio. L’intervenant lors du colloque « Les Etats Unis d’Afrique quel avenir ?», le ministre des Affaires étrangères espagnol a déclaré qu’il y avait un réel éveil de l’Afrique. « Je ne partage pas le sentiment de l’afro-pessimisme, l’Afrique est devenue plus proche et plus protagoniste, en raison de la globalisation». En évoquant son expérience d’interlocuteur européen dans les négociations des accords de Cotonou, Luis Amado a quant à  lui fait remarquer que les questions clés comme la bonne gouvernance doivent être désormais prises en charge par les politiques africaines.  Pour cette édition 2006, la session de l’université Al Mouatamid Ibn Abbad  prévoit d’autres colloques  tels "Le centenaire du président Léopold Sédar Senghor ", "La dynamique du renouvellement dans le monde de l’Islam d’aujourd’hui", "Hommage au penseur et écrivain marocain Abdelhadi Boutaleb", "L’Etat-Nation et l’ethnicité: le cas de l’Amérique latine " et  enfin "Les médias dans le monde arabe et la communication avec l’autre"" (17-19 août). Comme à l’accoutumée, le moussem marquera une effervescence en matière  d’arts plastiques avec ses très célèbres fresques murales mais surtout avec deux grandes expositions de plasticiens marocains et espagnols qui se tiendront  à la galerie du Centre Hassan II des rencontres internationales et à la  bibliothèque du prince Bandar Bin Sultan. De même, le prestigieux cadre des jardins du palais de la culture abritera les "Ateliers d’arts" qui seront dirigés par des peintres marocains. Figurent également au programme de cette édition des concerts animés par des ensembles musicaux venus d’Allemagne, d’Autriche, du Chili, d’Espagne,  d’Italie, du Mexique, du Portugal, du Sénégal, de Syrie, de Tchéquie, de  Tunisie. La nouveauté de cette rubrique "Musique des peuples" pour l’actuelle édition est la participation pour la première fois du Japon dans le cadre de la célébration des 50 ans des relations diplomatiques  maroco-nippones.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *