Casablanca abrite l’exposition «Yves Saint Laurent et le Maroc»

Casablanca abrite l’exposition «Yves Saint Laurent et le Maroc»

Après le Jardin Majorelle de Marrakech, ce sera au tour de la Villa des arts de Casablanca d’accueillir pendant trois mois l’exposition «Yves Saint Laurent et le Maroc». Les visiteurs découvriront du 13 avril au 17 juillet plus de 40 modèles haute couture, provenant de la collection de la Fondation Pierre Bergé et Yves Saint Laurent à Paris. Placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la Fondation ONA en association avec la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent et le Jardin Majorelle, cette exposition présente des modèles d’Yves Saint Laurent inspirés du Maroc, pays qu’il aimait tant.
« Yves Saint Laurent a toujours revendiqué l’influence du Maroc sur sa création ; les couleurs et la richesse vestimentaire de ce pays ne lui ont pas échappé. Il a su s’approprier la djellaba, le jabador, le burnous, le tarbouch pour créer des silhouettes qui lui sont propres», lit-on dans le communiqué de presse de la Villa des arts de Casablanca. C’était en 1967 que Yves Saint Laurent découvre le Maroc et son exotisme. Il y vivra pendant treize ans, loin des mondanités parisiennes à la villa Majorelle. A Marrakech, il découvre cette subtilité des coloris et du savoir-être qu’incarnent d’imposantes parures, ceintures de cérémonie et caftans somptueux. Ainsi les costumes traditionnels et coutumes marocains ont souvent traversé les collections d’Yves Saint Laurent. L’exposition «Yves Saint Laurent et le Maroc» dont le commissaire n’est autre que Pierre Bergé sera présentée à Casablanca dans une nouvelle scénographie signée Christophe Martin. «Même ceux qui ont vu l’exposition à Marrakech, découvriront autrement cette exposition qui a investi un nouvel espace», souligne Nawal Saada de la Villa des arts de Casablanca. Aussi, tous les modèles seront richement accessoirisés et accompagnés de divers documents: photographies, textes du livre «Une passion marocaine» et projections de documentaires autour d’ «Yves Saint Laurent». Rappelons que l’exposition «Yves Saint Laurent» et le Maroc au Jardin Majorelle à Marrakech a enregistré pendant 4 mois près de 50.000 visiteurs. Elle sera gratuitement accessible au public casablancais du mardi au dimanche de 9h00 à 19h00.


 Le Maroc, terre promise d’Yves Saint Laurent
Les cendres d’Yves Saint Laurent, décédé le 1er juin à Paris à l’âge de 71 ans, sont conservées dans une sépulture dans les jardins botaniques entourant «Majorelle», propriété qu’il avait acquise à Marrakech dans les années 80. En mars 2000, il décide avec Pierre Bergé de restaurer le jardin en le dotant d’importants moyens. Quatre ans plus tard, ils créent «l’Association pour la sauvegarde et le rayonnement du jardin Majorelle». La dernière visite d’Yves Saint Laurent à Marrakech remonte à novembre 2006, alors qu’il passait les vacances d’été à Tanger où il possédait également une résidence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *