Ces femmes qui ont marqué l’art au Maroc

Ces femmes qui ont marqué  l’art au Maroc

«Il s’agit de célébrer les artistes femmes marocaines et de faire connaître au grand public des œuvres qui ont marqué l’histoire de l’art contemporain marocain», a déclaré Abderrahim Chaâbane, directeur du musée de Bank Al-Maghrib, lors du vernissage de l’exposition.
«L’art au féminin, une  création plurielle» comprend une trentaine d’œuvres, réalisées par une quinzaine d’artistes, dont la plupart ne sont rien de moins que des icônes de l’art pictural marocain.

Pour Farid Zahi, commissaire de l’exposition, cet événement est «un clin  d’œil à la présence vitale de la femme dans le domaine artistique et  culturel», qui arrive à un moment où la femme marocaine est toujours en quête d’équité, de présence active et de visibilité sociale et culturelle.
L’argument est d’autant plus convaincant que plusieurs de ces artistes ont été des pionnières autant dans leur art que dans leur émancipation. Meriem Meziane était, en effet, la première femme marocaine à s’être formée dans l’art de l’image en Espagne. Les scènes féminines tracées par son pinceau à la fin des années quarante ont ouvert la voie à un bon nombre d’artistes aussi bien femmes qu’hommes. De la même manière, malgré les nombreuses critiques auxquelles a fait face l’art naïf de la part des acteurs du milieu artistique et intellectuel marocain dans les années soixante, des artistes comme Chaïbia Talal ou Fatima Hassan ont su se faire une place de choix dans l’histoire de l’art marocain.

Des noms comme ceux-là ont jeté les jalons d’un art féminin riche et pluriel qui a réussi à s’imposer comme une composante essentielle de la scène culturelle du Royaume. Ces pionnières ont été suivies d’une vague de création, notamment pendant les années 1990 où l’art au féminin a connu un semblant de révolution. Peinture, sculpture et photographie, aucun des arts visuels n’a échappé à la créativité des femmes marocaines.
Il est à noter que cette exposition s’inscrit dans une volonté de Bank Al-Maghrib de faire connaître l’art marocain au grand public. «Nous sommes aujourd’hui dans le prolongement d’une initiative qui a commencé avec l’exposition des œuvres de feu Kacimi», a expliqué Farid Zahi. En plus des pièces de monnaie, le musée de Bank Al Maghrib abrite une précieuse collection d’œuvres picturales en exposition permanente.

Fondé en 1992, le musée de la Monnaie de Bank Al-Maghrib abrite une collection inédite de pièces de monnaie. Le noyau originel de la collection a été acquis en 1947 et au fil des ans, les fonds du musée s’enrichissent, atteignant aujourd’hui 30.000 documents monétaires.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *