Chirurgie plastique : le regard d’un professionnel

Chirurgie plastique : le regard d’un professionnel

ALM : La chirurgie plastique s’est beaucoup développée dans le monde. Qu’en est-il au Maroc ?
Fahd Benslimane : Depuis quelques années, la chirurgie plastique connaît effectivement un incroyable essor dans le monde. Le Maroc est également concerné par cette évolution remarquable. Il faut signaler tout d’abord que la chirurgie plastique est très ancienne au Royaume. Elle date des années 50. Deux chirurgiens français ont introduit la discipline au Royaume. Il s’agit de Lentillac et Cochin. Ainsi, la chirurgie plastique s’est développée petit à petit. Lors des années 60, des étrangers originaires de plusieurs pays notamment d’Europe venaient au Maroc pour se faire opérer. Ce n’est pas un phénomène récent. À cette époque, il n’était pas très médiatisé, on n’en parlait pas beaucoup. Aujourd’hui, par contre, ce phénomène en plein envol, fait la Une de la presse. En outre, auparavant la chirurgie esthétique était réservée uniquement à une élite restreinte, actuellement, elle est à la portée de tous. Elle n’est plus aujourd’hui réservée aux stars hollywoodiennes.

D’après votre expérience, est-ce que ce sont uniquement les femmes qui ont recours à la chirurgie esthétique ?
Il est vrai que la beauté est la préoccupation majeure des femmes. Elles sont les plus demandeuses d’une telle opération : 90 % des personnes opérées sont des femmes. Le phénomène est donc, dans sa majorité, féminin. Cependant, les hommes ont commencé ces dernières années à s’y intéresser. On note un intérêt croissant. Par ailleurs, il faut noter que la femme subit des pressions sociales et médiatiques intenses. Aujourd’hui, l’aspect physique occupe une place primordiale. Selon l’image véhiculée dans les médias, la femme idéale est celle qui a un corps svelte, beau et séduisant. C’est pourquoi la femme marocaine tente tout type de traitement susceptible de contribuer au rajeunissement de son visage et de son corps.

Quelles sont les opérations chirurgicales les plus demandées ?
Il existe plusieurs interventions chirurgicales. Le rajeunissement facial est le plus fréquent. L’opération du nez et le lifting du sein et du ventre sont de plus en plus demandés et appréciés. Pour remodeler la silhouette, la liposuccion et la liposculpture sont également très courantes.

La chirurgie plastique et esthétique pose un certain nombre de problèmes éthiques. Pouvez-vous nous éclairer sur ces problèmes ?
La chirurgie plastique et esthétique est une chirurgie merveilleuse. C’est un ensemble de techniques chirurgicales permettant de soigner et de corriger les imperfections ou les disgrâces physiques. Elle revalorise ainsi l’image physique d’une personne.
Elle est un domaine intéressant, mais dans lequel il faut être extrêmement prudent et très soucieux des règles de l’éthique et de l’honnêteté. Il est vrai qu’elle permet beauté et bonheur toutefois elle ne peut pas changer complètement la vie de la personne comme le véhiculent la majorité des magazines et les chaînes satellitaires.
Le médecin est tenu par un comportement éthique.
Il faut qu’il explique à la patiente qu’une telle opération est faisable ou non, lui parler des conséquences négatives s’il en existe. Parfois, le rêve peut tourner au cauchemar. A l’issue de l’opération, certaines femmes ne sont pas satisfaites du résultat car elles n’ont pas été suffisamment informées sur l’intervention et les possibilités de la chirurgie esthétique.
Les victimes gardent les traces de ces ratages comme autant de blessures physiques et psychologiques.
En pleine détresse, dans certains cas, ces personnes peuvent penser au suicide. Il n’y a pas une garantie de réussite à 100 %. S’il existe le moindre doute sur l’état de santé de la patiente sur le plan psychologique ou physique, le praticien ne doit en aucun cas effectuer l’opération.
A titre d’exemple, on n’opère pas une patiente dont l’état émotionnel est instable. C’est très important. Il faut en outre respecter la fonctionnalité des organes, qui pourraient être touchés à la suite d’une intervention.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *