Concerts : L’OPM ressuscite la 3ème et la 8ème Symphonies de Beethoven

Concerts : L’OPM ressuscite la 3ème et la 8ème Symphonies de Beethoven

L’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) poursuit le cycle des neuf symphonies de Beethoven. Après avoir raflé un succès éblouissant en 2009 à travers la 1ère et la 5ème Symphonies de Beethoven et en 2010 avec la 2ème et la 7ème Symphonies, il revient dans la saison 2011-2012, lors d’une troisième édition, en interprétant la 3ème et 8ème Symphonies. Pour présenter ces deux grandes œuvres qui seront précédées par une ouverture d’Egmont, les instruments des musiciens, dirigés par Benoît Girault, retentiront, mardi 29 novembre, dans les locaux du cinéma Rialto, jeudi 1er décembre au Théâtre royal de Marrakech et vendredi 2 décembre au théâtre national Mohammed V à Rabat. Lors de ces concerts, l’OPM promet, selon un communiqué de presse, «un programme palpitant, qui nous transporte vers les années 1800, époque où ce grand compositeur a créé ses neuf symphonies». Ainsi, l’ouverture d’Egmont est une composition et création réalisée à Vienne en 1810. A propos de la 3ème Symphonie dite «héroïque», l’OPM indique qu’elle «a une histoire derrière son surnom». En fait, Beethoven avait d’abord envisagé de dédier l’œuvre à Bonaparte et de l’intituler «Bonaparte», en admirateur du héros des idéaux républicains qu’il représentait pour lui. Lorsque Napoléon se fera couronner empereur, bafouant –aux yeux de Beethoven– l’idéal de la Révolution française, il retira la dédicace et modifia le titre en «Symphonie héroïque pour fêter le souvenir d’un grand homme». Quant à la 8ème Symphonie, elle confère, selon la même source, un rôle thématique à la pulsation. «Sous un aspect de grande simplicité, évocatrice de la musique populaire et de celle de ses prédécesseurs, en particulier Haydn, ainsi que du métronome qui venait d’être inventé, Beethoven a composé une œuvre très cohérente et homogène, plus courte que la précédente», détaille le communiqué. Pour rappel, les symphonies de Beethoven sont présentées par l’OPM qui a entrepris un challenge sur 5 ans avec l’encouragement et le soutien de la CDG. Le pari est, certes, réussi !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *