Cycle de rencontres sur le journalisme de débat

L’Espagne et le Maroc continuent leur dialogue culturel. Pour renforcer davantage l’échange entre les deux pays, l’Institut Cervantès de Casablanca vient de lancer un cycle de dialogue interculturel. Cet événement démarrera avec la manifestation : « Regards croisés : pour un journalisme de débat» prévue le 18 janvier à 19 heures à la salle des conférences de l’Institut Cervantès de la métropole. «Nous avons voulu créer un espace de dialogue à Casablanca et ce cycle de rencontres est l’un des meilleurs moyens pour atteindre ce but»,  déclare le chargé culturel Larbi Harti. Autre objectif annoncé par cet hispanisant: «nous voulons donner la possibilité aux acteurs du monde des médias espagnols et marocains de débattre et d’arriver à développer leurs idées». Les femmes journalistes seront les premières à ouvrir le bal de ce cycle mensuel. La directrice de l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC) de Rabat, Latifa Akherbach, va rencontrer la journaliste espagnole Sol Gaillego Dias. «Chacune va débattre de sa vision du journalisme et de l’univers des médias au Maroc», souligne Larbi Harti. Selon ce dernier, «il y a au Maroc une certaine méconnaissance de l’utilité et du rôle des médias ». Le cycle des rencontres est une tentative pour mettre fin aux malentendus et pour donner une idée plus claire sur la mission des journalistes et sur l’utilité des médias sous leurs différentes formes.  Cette rencontre n’est que la première dans la liste. Selon le responsable des affaires culturelles à l’Institut Cervantès, les prochaines activités devront être beaucoup plus abouties. Des écrivains, des chercheurs et d’autres journalistes des deux rives feront le déplacement pour discuter de différents thèmes. «Ces débats peuvent constituer des ponts de connaissance et créer une véritable synergie», indique Larbi Harti. Il ajoute que ce cycle régulier de rencontres prévoit la tenue de tables rondes plus élargie : «D’autres journalistes et hommes de culture espagnols seront invités à ces débats» . Sur la liste, figure, entre autres, le journaliste Javier Valencuela du quotidien El Pais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *