septembre 20, 2017

Darem Bouchentouf expose le cheval dans toute sa noblesse : Pour que la Tbourida soit un patrimoine mondial de l’Unesco

Darem Bouchentouf expose le cheval dans toute sa noblesse : Pour que la Tbourida soit un patrimoine mondial de l’Unesco

C’est dans la Galerie du Café au Sofitel Rabat que les œuvres de l’artiste photographe Darem Bouchentouf sont exposées depuis le 22 novembre et jusqu’au 8 décembre.

tbourida-darem-bouchentouf-expose-le-chevalDes œuvres qui mettent à l’honneur l’art équestre. «Tbourida» est le début d’une nouvelle tournée pour le photographe. L’artiste a parcouru pendant cinq années les festivals et moussems de Tbourida, où il a rencontré les plus grands «maalmine et mqadmine» pour comprendre mieux l’art équestre et ce sport. «C’est à la fois un sport et un art martial, c’est un art de guerre, c’est la dernière charge armée qui existe en tant que représentation» selon l’artiste. Pour réaliser son œuvre, l’artiste a fait un travail anthropologique et artistique.

Ces photos prises sous différents angles et techniques jusqu’à ce qu’il trouve cette signature colorimétrique. Un amalgame de couleurs qui montre l’arabe barbe dans toute sa splendeur, «ce n’est pas de la photographie mais ce n’est pas de la toile, c’est de la toile photographique». Un travail minutieusement effectué et imprimé sur de la toile, ce qui donne aux œuvres un aspect surréaliste.

L’exposition rassemble 20 photographies dont la photo gagnante du prix du concours Sheikh Mansour Bin Zayed Al Nahyane aux Emirats Arabes Unis, remporté à l’occasion du Salon du cheval. Darem Bouchentouf plaide pour que cet art équestre devienne un jour un patrimoine mondial de l’Unesco. Son exposition sera au mois de février en Italie, puis au mois de décembre en Jordanie, une tournée mondiale est également prévue. Darem Bouchentouf a également publié un livre en trois langues : français, anglais et arabe, qu’il a présenté mercredi en signature. Le livre est intitulé «Tbourida khayl wa khayala». Pour ces prochains projets, l’artiste confie qu’il présente une autre exposition qui s’appelle «Rimbalzi», qui signifie rebond, où toutes les photos sont prises sur un rebond de lumière en face réfléchissante. L’exposition fera également le voyage en début mars à Rome.

tbourida-darem-bouchentouf-expose-le-cheval

PAR: Leïla Ouchagour

           Journaliste stagiaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *