Désormais, la télé s’appréciera sur les téléphones mobiles

La Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) a annoncé, mercredi à Casablanca, le lancement de la Télévision Mobile Personnelle (TMP), un service qui permet aux usagers de la téléphonie mobile de recevoir gratuitement les programmes télévisuels des chaînes nationales Al Oula, 2M, Arryadia, Arrabiâ et Assadissa. S’exprimant lors de la cérémonie de lancement officiel de ce produit, en présence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, le président directeur général de la SNRT, Fayçal Laraïchi, a indiqué que grâce à ce service, les usagers peuvent recevoir sur les écrans de leurs téléphones portables les programmes desdites chaînes en temps réel et même en situation de mobilité.
Pour accéder à ces 5 services, il suffit d’acquérir un portable disposant d’une option DVB-H (Digital Video Broadcast-Handset ou diffusion vidéo numérique), a-t-il dit, notant que de nouveaux services seront créés, prochainement, qui seront par contre payants.
Ce service sera disponible à compter de ce mercredi sur l’axe Casa-Rabat, a-t-il précisé, ajoutant que les huit principales villes du Royaume seront couvertes d’ici fin 2008 avant que ce service ne soit généralisé aux différentes villes du Royaume couvertes par la Télévision numérique terrestre (TNT). Il s’agit d’un service plus urbain que rural, a-t-il poursuivi, rassurant que le périmètre rural sera couvert progressivement avec l’extension du réseau de la TNT, sachant que le système analogique sera abandonné en 2015.
Avec ce produit, le Maroc devient un pays pionnier en la matière, dans la mesure où la SNRT procèdera à des études, essais et tests de lancement de mini-chaînes pour acquérir un savoir-faire dans ce domaine, à l’instar des pays qui sont également en phase d’essai, a estimé Laraïchi.
A travers cette nouvelle « aventure» technologique, la SNRT entend offrir un service «plus souple», «de proximité» et «plus développé», a-t-il souligné, qualifiant d’avancée majeure» le lancement de ce produit, dans la mesure où il constitue le fruit de deux ans de travail par les équipes de la SNRT. Pour lui, la conception de ce service permet aussi au Maroc d’être en phase avec les différentes nouveautés technologiques survenues dans ce domaine, et fait du Royaume l’unique pays maghrébin à s’inscrire dans un club restreint de pays à travers le monde où ce service est disponible. Et de poursuivre que le Maroc est le deuxième pays arabe après les Emirats arabes unis à lancer ce service et le deuxième à l’échelle africaine après l’Afrique du Sud où ce produit est payant. Laraïchi, qui s’exprimait en présence de l’ambassadeur, chef de la délégation de la Commission européenne au Maroc, Bruno Dethomas, et de l’ambassadeur de la Finlande à Rabat, Antti Rytovuori, a formé le voeu de voir cette expérience couronnée de succès, saluant par la même occasion la perspicacité et le savoir-faire dont ont faire preuve les équipes de la SNRT pour la conception de ce produit. De son côté, Naciri a qualifié le lancement de ce service de «nouveau pas» franchi par la SNRT sur la voie de la modernisation multidimensionnelle, ajoutant que la TMP constitue un «modèle frappant» qui montre la capacité du Maroc de s’inscrire parmi les précurseurs. Le ministre a, par la même occasion, souligné l’implication du gouvernement dans ce choix stratégique du Maroc de s’arrimer dans un processus de modernisation tous azimuts, aussi bien sur les plans politique, économique, social que médiatique. En effet, a-t-il dit, le Maroc a fait un choix «irréversible» en matière de liberté d’expression et des libertés fondamentales, ajoutant que ceci se décline également au niveau de la mise en place du pôle public de l’audiovisuel et de la création de chaînes de radio privé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *