Ecouter

 Shakira : Fijación Oral
Après avoir enflammé le monde en 2001 avec son opus «Laundry Service», Shakira est de retour avec un double album, l’un en espagnol baptisé «Fijación Oral, vol. 1», l’autre en anglais, «Oral Fixation, vol.2». Le premier single "La tortura" est une collaboration réussie avec le chanteur Alejando Sanz. Ce titre prouve que le style latino ne doit pas forcément se marier avec la salsa pour être réussi. Contrairement à son prédécesseur, le premier volume de cet opus renferme une ambiance relativement calme, pesée, qui permet à l’artiste de jouer avec douceur sur plusieurs titres. Avec des productions sobres et des sonorités très électrique, ce dernier album risque de vous surprendre. La cadence du disque passe ainsi de mélodies très calmes à des rythmes résolument ragga sans oublié le jeu exceptionnel des percussions.
Même si la chanteuse a rencontré un très large succès mondial avec son album anglais, Laundry Service, il paraît tout de même nécessaire de rappeler que son parcours n’était à l’origine pas tracé d’avance. Qu’on se le dise : 2005 sera une grande année pour la Colombienne, celle du retour sur le devant de la scène avec ce fabuleux double album qui tombe à pile avec l’été.


Yngwie Malmsteens : Unleash The Fury
Unleash The Fury est le dernier album du maître ultime de la guitare, Yngwie Malmsteen. Avec ce nouvel album, ce grand génie de la musique nous revient en force. Fidèle à son style hors du commun, Yngwie nous démontre qu’il règne toujours sur son trône. Ce chef-d’œuvre musical composé de 18 morceaux est tout simplement majestueux. Le Roi du sweep picking nous prouve encore une fois que la flamme brûle toujours dans ses mains.
La voix de Doogie White dénote plus de conviction sur cet album que son précédent « Attack ». Il a fait preuve d’une plus grande versatilité de couleurs et d’un meilleur contrôle vocal. Il est cependant évident que la voix de Doogie White n’a pas l’agilité et l’étendue de Mark Boals mais, sa voix fait une fusion parfaite avec les pièces. À consommer sans modé-ration !


 The Black Eyed Peas : Monkey Business
Si Elephunk n’est pas le premier album de Black Eyed Peas, il fut au moins celui qui les a révélés. En seulement quelques mois, le disque s’est hissé en tête des charts de nombreux pays. Grâce à Elephunk, les quatre artistes ont réussi à avoir un succès plantaire. Sans compter le nombre de prix remporter par le groupe.   
Avec le même esprit créatif, le groupe revient à la charge avec un nouveau disque : Monkey Business. L’un des albums les plus attendus de l’année 2005. Sonorités hip-hop étudiées, samples surprenants Englishman In New York de Sting et textes légers font de ce 4ème opus un disque agréable pleinement ancré dans l’univers du divertissement purement américain. Ce qu’on peut dire c’est que le quatuor a trouvé la formule du tube de l’été sans passer par le marketing télé : rap, une excellente chanteuse au look très accrocheur, et du groove. L’été risque d’être très chaud cette année.


50 Cent : The Massacre
Une semaine a permis au dernier album de 50 Cent d’atteindre la barre d’un million de disques vendus. Longtemps attendu, ce 2ème opus du petit protégé d’Eminem et de Dr Dre confirme la suprématie de ce dernier. Annoncé comme un carton, The Massacre promet d’être une tuerie à l’image de Get Rich Or Die Tryin , 1er opus de Sieur Fifty. Toujours entouré de Dre, Eminem & G-Unit qui assurent une bonne partie des productions, 50 Cent frappe là un gros coup. Comme le dicton : on ne change jamais une équipe qui gagne. Fidèle à lui même, ce rappeur extravagant nous sert dans cet album des productions punchy, accompagnées de beats ultrapuissants le tout saupoudré de paroles assassines. Une formule qui a déjà fait ses preuves avec son 1er album.
50 Cent, né Curtis Jackson, voit le jour dans le Queens à New York. Il connaît une enfance très difficile : sa mère décède alors qu’il n’a que 8 ans et son père l’abandonne. Pas étonnant que les paroles de ces chansons soient violentes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *