Événement : «Temas de Arte» lance Foro Casablanca et Top Twenty Five

Événement : «Temas de Arte» lance Foro Casablanca et Top Twenty Five

Un événement sans précédent. «Temas de Arte», une fondation espagnole, fait d’une pierre deux coups en lançant Foro Casablanca les 17 et 18 novembre et le Art Week-Top 25 Art Fair ou Top twenty five du 16 au 19 novembre à Casablanca. Le premier événement étant un forum dédié à la promotion et le développement des industries culturelles et créatives en Afrique et en Méditerranée, du loisir et du tourisme. Au moment où le second consiste en une première foire d’art contemporain dans le monde destinée aux artistes africains et méditerranéens. L’objectif annoncé par les organisateurs, dans un communiqué de presse, est de «réunir le Top Twenty five des galeries les plus représentatives de la qualité des artistes dans les régions africaine et méditerranéenne, qui viendront à Casablanca pour y exposer leurs plus belles œuvres». Cependant, cet événement de grande envergure ne sera pas l’apanage de la métropole, les villes de Casablanca et Barcelone abriteront à tour de rôle les prochaines éditions. Dans ce sens, Victor del Campo Yllera, président de la Fondation Temas de Arte et directeur général des deux événements, affirme que «la Fondation et les autorités culturelles du Maroc et de l’Espagne feront de Casablanca la première ville d’Afrique et aussi de la Méditerranée à abriter l’un des forums les plus importants». Une rencontre «qui verra la participation des personnalités les plus réputées à l’international dans le domaine des industries culturelles et de la création», enchaîne-t-il.
Selon la même source, ce rendez-vous sera également marqué par des expositions et des rencontres, ainsi que la participation de collectionneurs, de galeristes, de conservateurs de musées et d’artistes.
Pour rappel, la première édition de cet événement annuel est réalisée grâce au soutien, entre autres, des ministères de la culture du Maroc et de l’Espagne, des ambassades respectives des deux pays, de l’Institut Cervantès de Casablanca, de l’Institut national des beaux-arts de Tétouan et de Cuatrecasas Gonçalves Pereira.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *