Exposition : Quand Mehdi Qotbi fait renaître le tapis marocain

Exposition : Quand Mehdi Qotbi fait renaître le tapis marocain

Des toiles présentant des lettres calligraphiques arabes, des signes et des couleurs rappelant le tapis marocain dans toute sa splendeur et sa richesse. Voilà ce que montre la nouvelle exposition de l’artiste-peintre Mehdi Qotbi qui s’intitule «Tissage d’écriture», prévue à partir du 12 novembre à la So Art Gallery à Casablanca.

En effet, «Tissage d’écriture» est une nouvelle découverte que l’artiste propose aux amateurs de l’art contemporain. D’ailleurs, il fait renaître le tapis comme il fait revivre la lettre arabe, le tapis tel qu’on l’a rarement vu, le tapis sur toile. Il s’agit d’œuvres distinguées par des couleurs chatoyantes, vivaces, discrètes ou timides. L’artiste Mehdi Qotbi n’est plus à présenter.

C’est un plasticien connu et reconnu. Il est aujourd’hui désigné comme le «peintre des lettres». «Mehdi opère en tant que peintre de la lettre. Et cette lettre dans tous les sens du mot, il la destine à l’art moderne. Ce qui préoccupe (nous parlons de ce qui est visible) dans l’inquiétude de ses tableaux, c’est de transformer la lettre en image, image qui soit visible pour tous», a écrit le romancier et sociologue Abdelkébir Khatibi.

La peinture de Mehdi Qotbi est également marquée par la peinture orientale, un foisonnement de «signes». Cet artiste de renom a fréquenté et travaillé avec de nombreux écrivains, en l’occurrence Léopold Sedar Senghor, Michel Butor, Nathalie Sarraute, Octavio Paz…

Il est à noter que Mehdi Qotbi travaille à Paris depuis le début des années 70 ; il a exposé et figure dans un grand nombre de collections publiques et privées, au Maroc, en France, aux États-Unis, en Indonésie, en Arabie Saoudite, en Allemagne, et au Canada.

De plus, il a été primé par l’Académie des beaux-arts de Paris pour son œuvre «Écrits et Esprits» parue aux éditions Chêne en 2010. Il a été décoré de l’insigne d’officier de la Légion d’honneur française et officier de l’Ordre du Trône au Maroc. Une fois de plus, Mehdi Qotbi revient sur le devant de la scène artistique avec «Tissage d’écriture», qui révèle un fusionnement de la tradition et la modernité, où Mehdi Qotbi a réussi à réunir l’art ancestral avec le contemporain, l’Orient avec l’Occident.

En d’autres termes, cette nouvelle exposition présente le savoir-faire marocain qui se joint à la «lettre» de Qotbi pour nous transporter vers d’autres univers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *