Fespaco : Le Maroc rafle la mise

Fespaco : Le Maroc rafle la mise

Une belle consécration pour le cinéma marocain dans la capitale du Burkina Faso. Ainsi, le long-métrage «Fièvres», du réalisateur marocain Hicham Ayouch, a reçu l’Etalon d’or de Yennenga, distinction la plus prestigieuse au 24ème Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) 2015 qui a pris fin samedi dernier.

Outre ce prix, le Maroc en a raflé d’autres lors de cette manifestation cinématographique panafricaine. Dans ce sens, le prix de la «meilleure image» a été attribué au long-métrage «C’est eux les chiens» de Hicham Lasri. Aussi, le «Poulain d’or» a été octroyé au court-métrage «De l’eau et du sang», du cinéaste Abdelilah El Jaouhary. Quant au prix «Fiction», il a été remporté, dans le cadre de la catégorie «films des écoles africaines de cinéma», par l’œuvre «Sagar» de Pape Abdoulaye Seck, représentant l’Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech  (ESAV). Selon le jury de cette catégorie, «Sagar» a été choisi, sur un total de 15 documentaires, pour la qualité de la mise en scène et de la narration, ainsi que pour l’intensité dramatique qui le caractérise.

Pour rappel, le 24ème Fespaco s’est déroulé du 28 février au 7 mars dans la capitale burkinabè autour du thème «Cinéma africain : la production et la diffusion à l’ère du numérique». Quelque 86 films et documentaires étaient en compétition officielle à cette 24ème édition. Sélectionnées parmi quelque 700 films inscrits pour les compétitions, les œuvres retenues étaient réparties en cinq catégories, dont 20 films pour la compétition officielle «long-métrage», 22 films pour la catégorie «court-métrage» et 20 autres pour la compétition officielle «documentaire», en plus de 9 films pour la compétition officielle «série TV» et 15 projections dans le cadre de la catégorie «films des écoles africaines de cinéma». Pour sa part, le jury de la compétition phare, celle des longs métrages, était présidé par le réalisateur ghanéen Kwaw Ansah, lauréat du Grand prix de l’édition 1989 du Fespaco, pour son film «Heritage Africa». Outre Kwaw Ansah, les membres du jury rassemblaient entre autres le cinéaste marocain Lahcen Zinoun.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *