Festival Awaln’art : l’art et le théâtre de rue célébrés à Marrakech

Festival Awaln’art : l’art et le théâtre de rue célébrés à Marrakech

Awaln’art (notre parole en amazigh), prône cette année «La fête». C’est le thème de la quatrième édition de ce Festival des arts et théâtre de rue (cirque, poètes, jongleurs, conteurs et sculpteurs) qui se déroulera du 17 au 20 juin à Marrakech. Avec une programmation plus riche (une quinzaine de spectacles de niveau international), un budget plus conséquent, un million DH, plus des sponsors d’établissements privés, d’instituts étrangers (France, Espagne…) et de soutien des officiels, cette manifestation organisée par l’association «Eclat de lune» souhaite célébrer cette année la sortie de la crise. Une crise qui a marqué les esprits en 2009, touchant aussi le domaine de la création y compris les conditions d’organisation d’Awaln’art en 2009. «Ce festival est une occasion de revaloriser l’espace public et la création en son sein, à travers une programmation artistique de qualité, destinée au large public et qui se déroule dans Marrakech et autour de Marrkech», a déclaré à ALM Khalid Tamer, artiste chorégraphe et directeur du festival. S’inspirant de l’histoire et du rayonnement artistique de la place de Jamaa el Fna, classé partimoine immatériel par  l’UNESCO, ce festival ce déroulera dans différents lieux mythiques de la ville. Il est question dans Marrakech des Place Bab Doukkala, Place Bab Ftouh et Place des Épices. On cite autour de la ville, Aghmat, considéré comme l’ancienne Marrakech, Tahenaout, un espace connu comme ayant abrité le mellah et le patrimoine juif de la ville,Tamesloht, place El Merse, Aït Ourir, place de la Kasbah El Glaoui. Et la fête sera faite autour divers spectacles, entre autres, «On air» de la compagnie Outre Rue en provenance de Belgique et qui mettra en scène samedi 19 juin à Bab Doukkala une série de numéros déambulatoires de phénomènes urbains. «Cirk Isis» est un show de la Cie ISIS-France. La caravane installe sa roulotte tout droit venue des années 50 et déploie sur les places des villages sa surprenante légèreté. Tous ces personnages vont s’animer pour recréer l’intimité et la magie des cirques anciens, dimanche 20 juin à Tamesloht. Le cabaret urbain «Melting pot de la troupe marocaine Colokolo réunit 10 artistes et nous propose samedi un mélange de cultures urbaines: tricks, acrobaties, jonglage, shaolin, hip hop, breakdance, etc. La troupe marocaine d’acrobates Colokolo va suivre un stage de perfectionnement d’acrobaties les 15 et 16 juin à Marrakech avec deux acrobates de la compagnie française XY, l’occasion de faire rencontrer deux cultures différentes. «3 Delicias» de la Cie Chimichurri nous vient d’Espagne. Trois clowns jongleurs acrobates et contorsionnistes libèrent leur énergique, recherche d’une certaine harmonie. (Vendredi 18 juin Bab Ftouh). Et la gare de Marrakech sera également en fête Samedi 19 juin avec le spectacle «Mécanocomique» de l’Allemand Ulik. Inventeur toqué, musicien décalé, clown et acrobate atypique, Ulik est un ingénieur de l’inutile, un inventeur du superflu. Aux commandes de ses engins infernaux, il fournit la preuve que les machines aussi peuvent être comiques. Par ailleurs, pour mettre en scène et habiller les places publiques du Festival, Awaln’art offre une carte blanche à un jeune plasticien de Marrakech. Abdelhaq El Youssi est peintre et sculpteur. Manipulateur d’objets, de couleurs, de lumières et de matières.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *