Festival de Casablanca II : une édition réussie

Festival de Casablanca II : une édition réussie

Le rideau est tombé samedi 22 juillet sur le Ffestival de Casablanca. C’est dans une ambiance festive ponctuée par le célèbre rituel des feux d’artifices sur la plage Sidi Abderahmane que s’est clôturée cette deuxième édition. Le bilan des huit jours de fête n’est un secret pour personne. Selon les chiffres communiqués par les organisateurs, ils sont en tout trois millions de spectateurs à avoir assisté aux quatre-vingt manifestations culturelles de cette édition. A savoir un million de spectateurs supplémentaire par rapport à l’année précédente. Quelques chiffres méritent d’être avancés. D’après un communiqué des organisateurs, le concert de Samira Saïd lors de la clôture a réuni plus de 100.000 spectateurs, le chanteur américain d’origine sénégalaise, Akon, a drainé pour sa part 100.000 personnes. Khaled a, quant à lui, rassemblé près de 200.000 sur la scène de Sidi Bernoussi. Côté projections cinéma, «60.000 personnes sont venues découvrir des films sur trois sites».
Cependant, le conseiller artistique du festival Hicham Abkari commente à sa façon l’affluence populaire. «Cette année c’était spécial, il y avait un monde fou sur toutes les scènes, les chiffres qui nous ont été livrés par la police font état de trois millions de spectateurs, mais nous pensons que ce seuil a même été dépassé», a t-il déclaré. Hicham Abkari parle là d’une véritable déferlante humaine. «C’était l’hystérie totale», a t-il ajouté. Le succès était donc au rendez-vous. Tous les spectacles sans exception ont connu un déferlement de la population. La nouvelle star du chaâbi «Chebba Zina» ainsi que Daoudi ont cartonné. Ils ont enregistré le plus grand score. «Le spectacle de clôture de Chebba Zina et Daoudi à Sidi Bernoussi a été gratifié du plus grand succès, ce concert a drainé près de 300.000 spectateurs», souligne le conseiller artistique. En conséquence, les organisateurs pensent dorénavant ajouter plus de scènes. «La demande est de plus en plus accrue, il devient donc impératif d’ajouter des scènes pour contenir tout ce beau monde», déclare la même source. Les membres de l’association Forum Casablanca, organisatrice de l’évènement, n’imaginent plus Casablanca sans festival. «Nous sentons que le peuple est demandeur, qu’il est assoiffé de manifestations culturelles, il faudrait donc être à la hauteur de ses espérances et étancher sa soif», explique de son côté, Meriem Bensaleh, la présidente de ladite association. L’idée serait donc de trouver une solution pour que cette envie de fête soit mieux canalisée toujours sans aucun dégât. La présidente de Forum Casablanca parle même d’étendre le festival pour offrir au public des manifestations sur toute l’année. Mais cette idée est encore en gestation. «Nous y pensons sérieusement, mais rien n’est encore décidé pour le moment», indique Mme Bensalah. Une chose est sûre : le programme de l’événement est appelé a être étoffé au fil des années.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *