Festival international du film de femmes de Salé

Festival international du film de femmes de Salé

Les créations cinématographiques féminines sont à l’honneur à Salé. Il s’agit bien du Festival international du film de femmes (FIFFS) prévu du 17 au 22 septembre. À l’origine de cette manifestation consacrée au «cinéma féminin», l’Association Bouregreg en collaboration avec d’autres partenaires. Les organisateurs ont conçu un programme riche et varié mettant à l’honneur le cinéma argentin. D’ailleurs, le coup d’envoi sera donné par la projection du film allemand «Almanya» de Yasmine Samdereli. L’agenda du festival comprend également une compétition officielle, des hommages, des projections spéciales et d’autres activités en parallèle. Côté compétition officielle, douze longs métrages vont concourir pour le Grand prix du festival, le Prix spécial du jury, le Prix de la meilleure interprétation féminine, et le Prix de la meilleure interprétation masculine. Parmi ces films, le long métrage français suisse «L’enfant d’en haut» de Ursula Meier, «Androman, de sang et de charbon» du Marocain Az El Arab Alaoui Mharzi, «Rania» de la Brésilienne Roberta Marques et le film égyptien «Asmae», de Amr Salama. Par ailleurs, les prix seront décernés par un jury composé de sept femmes venues d’ici et ailleurs, dont l’Indienne Aruna Vasudev, fondatrice du festival annuel du cinéma asiatique de New Delhi. À l’issue de cet événement cinématographique, un vibrant hommage sera rendu à cinq femmes connues dans le monde du cinéma, notamment Nouzha Drissi, fondatrice du Festival international du documentaire d’Agadir, l’actrice Amina Rachid,  l’Egyptienne Taisser Fahmy, et l’Iranienne Fatemeh Motamed Arya. Bien entendu, la 6ème édition du FIFFS sera particulière cette année avec l’organisation du forum placé sous le thème «Le cinéma indépendant actualité et avenir». Ainsi des ateliers d’écriture de scénario encadrés par des professionnels marocains et étrangers et des projections spéciales de films et de documentaires dont certains ont une sensibilité particulière avec le thème de la femme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *