France : L’inflation des droits du foot risque de déstabiliser le paysage audiovisuel

En France, l’inflation des droits de transmission du championnat national du foot inquiète bien auteurs, réalisateurs et producteurs. Mercredi dernier, la Société civile regroupant ses professions (ARP) a diffusé un communiqué dans ce sens. Selon elle, « l’hyper-inflation des droits du football risque en France, comme l’atteste l’évolution constatée dans d’autres pays, de déstabiliser gravement le paysage audiovisuel». «Plus particulièrement, elle détournera une partie des flux financiers provenant des télévisions au détriment de l’acquisition d’autres programmes, et en particulier de la création cinématographique et audiovisuelle», ajoute le communiqué.
Selon l’ARP, «cette situation est liée à une très grave distorsion de concurrence puisque la Ligue de football professionnel (LFP) bénéficie d’un monopole de vente alors que les opérateurs de télévision sont naturellement en concurrence». L’ARP demande à l’Etat de prendre ses responsabilités ainsi que toutes les mesures nécessaires pour assurer des conditions de marché équitable pour tous».
La Société civile indique également avoir écrit au ministre de la Culture et de la Communication Jean-Jacques Aillagon, dans l’objectif « qu’il mette en oeuvre toutes les mesures de nature à assurer le développement harmonieux de la télévision à péage, que ce soit Canal+, principal soutien du cinéma français, ou TPS, la plate-forme satellitaire détenue par TF1 et M6».
De son côté, l’Union Syndicale de la Production Audiovisuelle (USPA) a exprimé son inquiétude mardi dernier, «devant les surenchères qui s’annoncent» pour l’achat des droits de retransmission télévisée du championnat de France de football, évoquant «des sommes supérieures à 400 millions d’euros par an».
Rappelons qu’à la mi-octobre, la Ligue de football professionnel a lancé auprès des diffuseurs l’appel d’offres pour la renégociation des droits TV pour la période 2004-07. La date limite pour les chaînes candidates est fixée pour le 12 novembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *