Hollywood débarque en force à Venise

Hollywood débarque en force à Venise

La 61 ème édition de la Mostra de Venise a été ouverte officiellement le mercredi 1er septembre 2004. La cérémonie a eu lieu au palais du Lido. Pour ouvrir le bal de ce premier jour de la Mostra, Venise a accueilli le réalisateur américain, Steven Spielberg. Son dernier film, «Terminal», réalisé avec Tom Hanks, devait être projeté dans la soirée en ouverture du festival.
Cependant ce choix a suscité une vive polémique locale. En effet, certains regrettent ouvertement qu’un film déjà sorti il y a deux mois aux Etats-Unis soit choisi pour ouvrir le plus vieux festival du film du monde.
Toutefois devant la presse, Steven Spielberg a préféré ne pas commenter la petite controverse. Il a préféré aborder le rôle du cinéma dans un monde troublé. Il déclare dans ce sens : «Le public mondial a toujours montré son besoin de s’échapper quand le monde est en crise». Et d’ajouter : «Les cinéastes dans le monde ont toujours été là, soit pour refléter la crise avec des histoires possédant une forte conscience historique ou des films d’évasion ».
La cérémonie, qui a débuté avec plus d’une demi-heure de retard, a été précédée du défilé interminable de tous les invités sur la passerelle. Une passerelle couverte d’un immense tapis rouge donnant accès au palais, avec un arrêt obligé devant la marée de photographes mobilisés pour l’occasion. Parmi les invités de marque, accueillis par Davide Croff et le directeur du festival, Marco Mueller, il y avait Gilles Jacob, président du Festival de Cannes. Celui-ci a exprimé « son respect pour le festival et son directeur », pourtant concurrents de la Croisette. Etaient aussi présents le prince Emmanuel-Philibert de Savoie, sa femme, l’actrice française Clotilde Courau, le réalisateur italien, Mario Monicelli, le ministre italien de la Culture, Giuliano Urbani, sans oublier les membres du jury. Ce dernier est constitué par son président qui n’est autre que le réalisateur britannique, John Boorman, suivi entre autres des actrices Helen Mirren et Scarlett Johansson et du réalisateur américain, Spike Lee, accompagné de sa femme et de ses deux enfants.
Les choses sérieuses ont débuté jeudi dernier avec la projection du premier film en lice pour le Lion d’Or, ”Delivery”, du réalisateur grec, Nikos Panayotopoulos.
Le premier film français en compétition, ”5×2”, de François Ozon, a été également projeté jeudi. Parmi les 21 films engagés dans la course au Lion d’Or, qui se déroule jusqu’au 11 septembre, figurent deux autres films français : ”L’intrus” de Claire Denis et ”Rois et reine” d’Arnaud Desplechin.
En parallèle aux films en compétition, les cinéphiles ont pu également assister à des films hors compétition. Parmi eux figurent «Le marchand de Venise» d’Al Pacino. Ce dernier est arrivé samedi dans la cité des Doges. C’est sous les traits de Shylock, que l’acteur apparaît dans cette adaptation italo-britannique de la pièce de William Shakespeare par le réalisateur Michael Radford.
L’acteur Johnny Depp a présenté une autre icône littéraire, Peter Pan, dans « Finding Neverland » de Marc Forster. C’est un voyage aux côtés de l’auteur J. M. Barrie, créateur de garçonnet qui ne grandit jamais.
Le réalisateur espagnol, Alejandro Amenabar, a présenté, pour sa part, « Mar Adentro », un film très différent de son dernier succès « Les autres », puisque le jeune réalisateur y traite de l’euthanasie.
Enfin, la 61 ème édition de la Mostra de Venise, un festival considéré comme le plus vieux du monde, se clôturera le 11 septembre, lors d’une cérémonie de remise des prix, présentée par la célèbre Sophia Loren.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *