Hommage à l’artiste-peintre Meriem Mezian

Hommage à l’artiste-peintre Meriem Mezian

Connue par sa peinture exceptionnelle qui puise son thème dans les scènes typiques, l’architecture, les paysages du Sud marocain, les œuvres de feue Meriem Mezian sont célèbres.
Afin de faire renaître le talent jaillissant de cette grande figure au Maroc, la présidente de la fondation BMCE Bank, Laila Mezian Benjelloun, a organisé, mardi 7 juillet, au siège de la région du Grand Casablanca une importante cérémonie en hommage à sa sœur, Meriem Mezian, artiste-peintre décédée le 29 mars dernier à Madrid. Cette exposition qui se déroule jusqu’au 22 juillet, sera une bonne occasion pour le public casablancais de découvrir les œuvres de l’une des premières femmes peintres au Maroc. «J’ai tenu à rendre hommage à ma sœur Meriem, pour faire connaître cette grande artiste. Je pense qu’il est important que le public casablancais connaisse mieux ma sœur», a confié à ALM Laila Mezian Benjelloun. Et d’ajouter : «Les toiles exposées sont un hymne à la beauté, célébrant des visages féminins d’une pureté ancestrale, ruisselant de mystères et parés de chatoyants atours ainsi que les paysages naturels et le patrimoine architectural du Royaume. Les peintures de Meriem invitent à rêver, de par l’alchimie subtile et absolue des couleurs utilisées et de leurs scintillements».
Vu sa peinture de dimension mondiale, un exceptionnel musée dédié aux œuvres de feue Meriem Mezian sera fin prêt en 2010 à Rabat.
Ce musée comprendra 200 tableaux et une cinquantaine de sculptures, ainsi que des sérigraphies et des parures qu’elle avait réalisés. Feue Meriem Mezian n’est pas seulement une figure de la peinture au Maroc, voire en Afrique, c’est également une intelligence cultivée et sensible qui a su célébrer dans ses toiles et toute sa vie durant la beauté des paysages et le charme des habitants de son cher pays. «Les paysages des villes de Meriem Mezian me ramènent à mon enfance quand mon père me récitait des poèmes inspirés de ses sensations marocaines. La caravane d’hommes bleus, de chameaux et de chevaux venant d’Erfoud nous introduit dans l’univers fascinant de Meriem Mezian. Son coup de pinceau nous subjugue et nous fait découvrir les prodigieuses Kasbahs rougeâtres des vallées de l’Atlas : Dades, Ziz, Ait Ben Haddou…», a écrit José Rogelio Buendîa. Meriem Mezian est née en 1930 à Mellilia.
Autodidacte, elle fait sa première exposition en 1953 à Malaga en Espagne, puis elle expose dans différentes villes du Maroc. Elle a rejoint ensuite l’Ecole des Beaux-arts de San Fernando à Madrid. En 1959, elle a obtenu le diplôme de professeur de dessin et de peinture. Elle est devenue attachée culturelle auprès de l’ambassade du Maroc à Madrid. Aujourd’hui, elle compte de nombreuses expositions au Maroc, en Égypte, en Suisse, en France, en Argentine et au Brésil.
 
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *