La mémoire de la ville sainte et de ses habitants

La mémoire de la ville sainte et de ses habitants

La Bibliothèque mondiale de l’Agence Bayt Mal Al Qods, dont le siège se trouve à Rabat, constitue l’un des instruments d’action de cette institution pour préserver l’identité historique, culturelle et civilisationnelle de la ville sainte et des Maqdessis, en tant que partie indissociable du patrimoine de la Oumma arabe et islamique. En créant cette Bibliothèque, c’est la mémoire et l’identité d’Al Qods Acharif, joyau des cités arabes, qu’on cherche à sauvegarder, puisque la protection du patrimoine architectural et culturel de la ville est devenue un moyen primordial pour faire face aux tentatives d’altération du cachet de l’un des plus importants lieux de l’Islam.
Dans ce contexte, le directeur général de Bayt Mal Al Qods, Abdelkébir Alaoui M’daghri, a noté que la ville sainte «n’est pas seulement une image statique d’un vécu amer, mais un symbole d’une civilisation vivante, d’une culture rayonnante et d’une lutte trans-temporelle et trans-générationnelle pour le droit et la dignité».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *