L’âge de nos peintres

On sait que les artistes sont coquets. On sait qu’ils cherchent à plaire même quand ils s’en défendent. On connaît la démesure de leur amour-propre. On sait qu’ils apportent un soin très particulier à leur mise. L’artiste tient du dandy. Tout cela est parfaitement dans les normes, et personne ne chercherait à reprocher à un artiste le fait qu’il cherche à se distinguer du commun des mortels. On sait aussi qu’un artiste, du moins un vrai, cherche ouvertement ou non à faire un pied de nez au temps en durant par ses oeuvres. Cela s’inscrit aussi dans l’ordre des choses. Mais ce qu’on ignore, c’est que nos peintres rajeunissent avec le temps. Pour s’en rendre compte, il suffit de se référer aux biographies de certains peintres. Leur date de naissance varie au fil des années. L’âge inscrit dans un catalogue des années 60 n’a rien à voir avec celui qu’on retrouve dans leur toute récente biographie. Certains rajeunissent d’un seul coup de dix ans. D’autres, plus circonspects, enlèvent une année ou deux par petits coups. Mais dans quelle source de jouvence vont-ils diable chercher un élixir aussi puissant pour éradiquer les ans ? Bonne jeunesse messieurs les peintres, pourvu que vos oeuvres gardent la vigueur de vos vingt ans !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *