L’Boulevard Tour : une tournée nationale dans cinq villes

L’Boulevard Tour : une tournée nationale dans cinq villes

L’Boulevard Tour, c’est une série de concerts à Casablanca, Meknès, Beni Mellal, Agadir et Tanger auxquels participent 14 groupes de la scène des musiques actuelles nationales. Cette tournée a démarré à Agadir le samedi 6 novembre avec les groupes Amarg Fusion, Sahara génération et Mouja Vibration, et se poursuit jusqu’au 18 décembre. «Parce qu’en dehors d’une saison de festivals providentielle, la scène des musiques actuelles n’est plus, l’association EAC-L’Boulvart a pensé L’Boulevard Tour. Une série de concerts hors saison de scène», soulignent les organisateurs. Tanger recevra le 13 novembre le groupe de rock Lazywall et le groupe Easymaze en première partie ainsi que le Tangérois Muslim. Muslim a vu naître en lui le rappeur comme protestation, il raconte dans sa musique le quotidien marqué par les visages des Nord-Africains et Subsahariens tournés vers l’Occident, des mafias tangéroises de trafic de drogue, de la souffrance et du désarroi qui habite la ville de Tanger. Pour sa part, Lazywall est né en 2003 à Reading, en Grande-Bretagne. C’est en 2006 que Lazywall donne naissance à son premier album, «Primal Tapes». En 2008, la formation s’installe à Tanger et enregistre son deuxième album, «Apoptosia». Le 26 novembre, Beni Mellal invite les groupes Mazagan, Ribab Fusion et Fuzz Anaruz. Le groupe Ribab Fusion, créé à Agadir en 2008, mélange poésie, chants amazighs et rythmiques des différentes régions. Dirigée par l’incontournable Bohsin Foulane, «le Jimy Hendrix» du ribab, la formation veut créer une ouverture de la musique amazighe sur les musiques du monde. Mazagan est aujourd’hui reconnu sur la scène nationale comme spécialiste de la modernisation du patrimoine musical chaâbi marocain. A son actif les albums «La tradition qui coule», paru en 2005, puis «Doukkala Airlines», sorti en 2008. A Casablanca le 4 décembre, ce sera le tour de Haoussa et DJ Key + vj Hector de la Puente de ravir le public. Haoussa est considéré comme les précurseurs d’un punk marocain, Haoussa chante le chaos avec poésie, enfante un son brutal et déjanté, et se déplace sur scène avec une folle énergie, contagieuse. DJ Key est un spécialiste du «turntablism» au Maroc et réalisateur de clips vidéo et pionnier. Il rencontrera Hector de la Puente , vidéo-artiste de Zaragoza pour dévoiler une création réalisée dans le cadre du partenariat entre les festivals L’Boulevard et Pirineos Sur (Espagne) en juillet 2010. Les artistes Barry, Moby Dick et Sa3er man (gagnant du 2ème prix au Tremplin du Boulevard des jeunes musiciens) clôtureont L’Boulevard Tour le 18 décembre à Meknès. En 1996, Barry découvre la fusion et travaille avec un groupe de rockeurs qui l’accompagne jusqu’à 2001. Année où ils remportent le prix du public et du jury au Tremplin L’Boulevard. Jusqu’à ce jour, Barry a signé deux albums, le dernier est un double. Siba compte 8 titres Rap, hip-hop et 8 titres autres tournés vers la fusion. Mobydick, Younès Taleb de son vrai nom, est quant à lui l’une des figures les plus prometteuses du hip-hop marocain. Des titres comme «Ma clique et moi », «Toc Toc», «Toc Toc 2», «Al Herraga», «Awlad Chaâb» ont fait son succès. Notons qu’une performance de tag signée 3ouina est prévue lors de chaque concert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *