Le cinéma Eden, construit en 1926 à Marrakech, sur le point de disparaître

Le cinéma Eden, construit en 1926 à Marrakech, sur le point de disparaître

L’association «Sauvons les salles de cinéma au Maroc» tire la sonnette d’alarme sur la détérioration des salles obscures au Maroc, notamment le cinéma Eden situé dans la ville de Marrakech. En effet, l’Association proteste fortement suite à la destruction de sa façade. «Lors de notre visite au cinéma Eden, premier cinéma construit en 1926 à Marrakech, nous avons constaté à notre grande tristesse qu’une opération de mise en chantier en avait détruit une partie», indique Tarik Mounim, président fondateur de l’association. Pour dénoncer cet acte, l’association se bat vigoureusement pour interdire la destruction illégale de cette salle de cinéma. Elle vient d’adresser une lettre ouverte à Fatima Zahra Mansouri, maire de Marrakech, Mohamed Faouzi, wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz et gouverneur de Marrakech, Mohamed Amine Sbihi, ministre de la culture, et Mustapha El Khalfi, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement. «Nous demandons audience aux plus hautes instances qui ne nous ont jamais reçus. Nous demandons le soutien de Madame le Maire de Marrakech pour protéger le patrimoine culturel cinématographique de la ville de Marrakech», souligne la lettre. L’association «Sauvons les salles de cinéma au Maroc» insiste, en outre, pour que les autorités compétentes adoptent une politique efficace en matière de protection des salles de cinéma au Maroc. «Depuis dix ans nos villes ont vu leurs cinémas fermés ; il n’en reste plus que 35. Certains ont été transformés en zone immeuble en raison de la corruption alors que la loi interdit la destruction et la transformation des cinémas au Maroc. Plus de cinémas à Agadir, Ouarzazate, Essaouira, El Jadida, Kénitra… La situation est très grave pour la culture dans notre pays. Et si rien n’est fait nous n’aurons bientôt plus de cinéma au Maroc». Dans ce cadre, une pétition a été lancée par le fondateur de l’association Tarik Mounim afin d’interdire la destruction illégale du cinéma Eden. Il est à noter que cette association qui milite en faveur de la rénovation et de la préservation des petites salles de cinéma au Maroc avait rénové le cinéma en 2010 avec un montant estimé à 3 millions DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *