Le groupe BMCE donne un concert de musique classique

Interprétée par l’orchestre philharmonique du Maroc sous la conduite de Jean-Charles Biondi et sous la présidence de Farid Bensaïd, cette première oeuvre appelée «Touches de vie» a vivement été saluée par le parterre de personnalités présentes au concert.
Cette oeuvre remarquable, organisée en deux parties a débuté par un récital de piano interprété par le pianiste russe du conservatoire de Moscou, Benguentch Gueldyev. Après une ouverture émouvante en hommage à la mémoire de sa mère, qui a rappelé à chacun des souvenirs emprunts de nostalgie et d’émotion, Jaloul Ayed a ensuite célébré la ville de Casablanca.
A travers un Ragtime pour Casablanca, le compositeur inspiré a exprimé son amour pour cette ville. Avec l’impromptu Day Dreams, il nous rappelle avec beaucoup de passion et de poésie que la vie est souvent celle que nous créons avec nos rêves et que nous vivons avec notre coeur. Pour la deuxième partie du spectacle, «Touches de vie», l’artiste va nous emporter dans les méandres, les couleurs, les rencontres et les épreuves de la vie.
L’orchestre philharmonique a rendu toute la passion et le talent du compositeur dans ce concerto pour piano et orchestre organisé en six mouvements. De la «Genèse» au «Duel avec le Destin», cette oeuvre riche qui retrace la vie du pianiste en filigrane, dans des rythmes tantôt rapides et fougueux, tantôt lyriques et tragiques, entre exaltation, frénésie et méditation, pour arriver à la note philosophique finale, celle de la quête de soi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *