Les rythmes du monde se croisent à Rabat

C’est l’Association «Maroc Cultures» qui est derrière ce grand moment de la culture. Mawâzîne – Rythmes du monde est un festival essentiellement dédié à la capitale du Royaume, Rabat. Cet évènement entend donner vie et vigueur au corps de la ville en faisant battre son coeur. Avec comme ambition de faire animer la ville durant cinq jours. Mais aussi, de faire découvrir au public des expressions culturelles marocaines et étrangères. En mettant particulièrement l’accent sur les formes musicales dansées et dansantes.
Pour l’édition de Mai 2002, une pléiade d’artistes de grand renom mondial seront au rendez-vous, ainsi que pas moins de vingt-deux ensembles venus d’horizons divers : Argentine, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Cap vert, Colombie, Comores, Cuba, Guinée, Pérou, Mali, Mexique, la Réunion, Sénégal, Trinidad… Dès le premier jour du festival, le public assistera à diverses formes déambulatoires destinées à des parades, des défilés, des animations de rue telle que la «Diablalda» du carnaval d’Oruro de Bolivie, les «Steelbands» de Trinidad et Tobago, les musiciens de la cour du Sultan de Foumban au Cameroun, les danseurs-échassiers Dongons des falaises de Bandiagara au Mali.
Le festival accueille cette année plusieurs grosses pointures de la chanson universelle : la reine de la Salsa cubaine Célia Cruz, la diva aux pieds nus Césaria Evora, le grand orchestre panafricain Africando, Rail Band, Mory Kanté Wassoulu d’Oumou Sangare et bien d’autres. Rythme du monde se veut d’abord une fête collective. Une rencontre des cultures au son des tambours et des fanfares. Festival des deux rives, il nourrit l’ambition de satisfaire les exigences du public toute en préservant l’âme de la manifestation, celle de refléter la diversité culturelle des continents vedettes du festival. Sans céder à la facilité et porter atteinte à l’authentique. Le rythme sera à l’honneur dans cette édition. Il sera présent dans la rue et sur la grande scène dressée en plein air.
D’autres espaces plus propices au recueillement et une écoute plus intimiste sont aussi programmés. À la scène classique du Théâtre Mohammed V, à celle du mythique Chellah, viendront s’ajouter des moments du pur plaisir au café des Oudayas ou au théâtre de verdure du jardin «Nouzhat Hassan» et les soirées des concerts en médina. La participation marocaine sera aussi à l’honneur cette année. Et plusieurs ensembles marocains à tradition rythmique seront de la fête. Sans oublier un ensemble de jeunes talents dans l’expression corporelle contemporaine qui s’exercent dans les domaines des jeux chorégraphiques, du cirque et du rythme. Et pour donner du ton à l’évènement, Rythme du monde comprendra aussi une variété de manifestations culturelles.
Des expositions, des projections de films et des conférences sont également programmées. Avis à tous les mélomanes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *