« L’homme qui venait du passé », nouveau roman de Chraïbi

A travers cette nouvelle parution (300 pages), Chraïbi garde son humour féroce pour sa série de polars plutôt loufoque dont le personnage central est l’inspecteur Ali ou le « Sherlock Holmes » marocain.
Dans « L’Homme qui venait du passé », l’inspecteur Ali découvre que le cadavre repêché dans un puits est celui d’Oussama Ben Laden. Une enquête où se mêlent les services de renseignement américains, français, afghans et les plus grands secrets de la planète. Né en 1926 à El Jadida, Driss Chraïbi a été révélé par « Le Passé simple » (1954), roman qui a fait entrer la littérature marocaine dans la modernité. Parmi ses oeuvres, figurent « Les Boucs », « L’Ane », « La civilisation ma mère! », « Une enquête au pays », « La mère du printemps », « Naissance à l’aube », « L’inspecteur Ali », « L’inspecteur Ali à Trinity Collège », « L’inspecteur Ali et la CIA » et « Le monde à côté ».
Chraïbi a reçu de nombreux prix littéraires dont celui de l’Afrique méditerranéenne pour l’ensemble de ses oeuvres en 1973, le Prix de l’amitié franco-arabe en 1981 et le Prix Mondello pour la traduction de « Naissance de l’aube » en Italie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *