Lire

Le judaïsme maghrébin, le Maroc terre des rencontres
C’est un livre sur le judaïsme maghrébin que nous présente là le chercheur Haïm Zafrani. Une lecture sur l’art de vivre des juifs maghrébins qui se mélangent aux habitants de la terre d’accueil. Comment vivent-ils cette double identité, comment se passe ce dialogue des cultures et de civilisation. Ce sont là tant de questions qui sont évoquées dans cet ouvrage historique de 230 pages. Pour sa recherche, l’auteur s’est basé sur des faits scientifiques et réels. Dans la quatrième de couverture, il est précisé que les textes présentés dans ce recueil sont des conférences prononcées par l’auteur aux séances de l’Académie du royaume du Maroc ou rédigés spécialement pour la revue Académia.
Ils représentent une quête de lieux de dialogues, de rencontres et de convergences entre les cultures et civilisations. Ils sont dédiés à cet ensemble qui embrasse l’Andalousie et le Maghreb, essentiellement, que nous appelons l’occident musulman et à d’autres espaces du Poche Orient, où se sont élaborées et développées une conscience et une mémoire au plan de l’histoire, au plan de la culture et des apports multiples des sociétés arabes, judéo-arabes, berbères et castillanes à la production scientifique et littéraire dont l’importance est considérable à des titres divers ».

Haïm Zafrani, le judaïsme maghrébin, le Maroc terre des rencontres,
des cultures et des civilisations,
Marsam, 2003, 235 pages

L’œuf de Noé
Habib Mazini est connu pour ses contes adressés aux enfants ; L’œuf de Noé est le troisième ouvrage de Habib Mazini qui a pour cible les jeunes. Mais être jeune ne veut pas dire qu’on ne doit pas s’intéresser aux questions des grands. Ici c’est l’histoire de l’arche de Noé que l’auteur évoque. Avec des termes simples et accessibles et met en scène des animaux. Ces derniers remplacent les êtres humains et les enfants pourront mieux comprendre le message véhiculé.
C’est cette même conviction qui pousse Habib Mazini à traiter de toute sorte de sujets dans les contes pour enfant.
 « Quand Dieu fit venir le Déluge, il ordonna au Prophète Noé de construire une arche et d’y embarquer toutes les espèces animales. La cohabitation à bord de l’arche s’avéra difficile. Puis un jour un incident survint : qui a volé les œufs de la poule et de la cigogne ? On confia l’enquête au Hibou, connu pour sa sagesse ; sa tâche n’était pas aisée, car chaque animal profita de l’incident pour régler des comptes avec un voisin jugé encombrant, sale ou bruyant… Cette vie à bord de l’arche, marquée par la peur et la suspiscion, serait-elle à l’origine des rancunes et des timidités entre espèces animales ? »
Un conte à conseiller aux petits en plus c’est illustré.

Habib Mazini, l’œuf de Noé,
Marsam, 2004, 47 pages

Une question d’Honneur
Le commissaire Brunetti reçoit un jour la visite de Claudia Leonardo, une étudiante élève de sa femme. La requête de la jeune fille le laisse perplexe : son grand-père, qui a commis un crime pendant la guerre, peut-il être réhabilité après sa mort ?
 Le commissaire n’a pas les éléments pour répondre. Mais lorsque Claudia est retrouvée assassinée dans son appartement, l’enquête s’intensifie, renvoyant Brunetti à certains secrets bien gardés de la seconde guerre mondiale.    
 La grand-mère adoptive de Claudia, instigatrice de la démarche, décède à son tour. Crise cardiaque ou nouveau meurtre ? Contre toute attente, l’enquête de Brunetti dérive alors pour s’orienter vers une sordide affaire de harcèlement sexuel.
Presse : « Ce récit puissant évoque brillamment l’atmosphère vénitienne ; les personnages de Brunetti et de sa famille gagnent en profondeur d’épisode en épisode. ”

Donna Leon, une question d’honneur,
Calmann Levy, 2005, 331 pages

La femme sur la plage avec un chien
"J’ai écrit huit romans mais je ne peux m’empêcher d’écrire des nouvelles. Quelque chose dans la forme brève me séduit et m’attire inlassablement. " Tels sont les propos de William Boyd dont le présent recueil en est la démonstration éclatante. Ces histoires tour à tour drôles, absurdes, poignantes, comme les vies de leurs personnages animés du désespoir tranquille et contagieux propre aux anti-héros boydiens, nous promènent à travers le temps et l’espace.
Que ce soit la rencontre fortuite d’un homme et d’une femme sur une plage de Nouvelle-Angleterre, les derniers jours d’un jeune soldat blessé après le débarquement en Normandie, les affres d’un gentilhomme russe contemporain de Tchekhov, l’intérêt principal de l’auteur réside, au-delà des styles et modes de narration divers, dans son exploration de la condition humaine et d’existences dominées par la quête ou le manque d’amour.

William Boyd, la femme sur la plage
avec un chien, Seuil, 2005, 196 pages

Le rideau
Un rideau magique, tissé de légendes, était suspendu devant le monde. Cervantes envoya don Quichotte en voyage et déchira le rideau. Le monde s’ouvrit devant le chevalier errant dans toute la nudité comique de sa prose… c’est en déchirant le rideau de la pré-interprétation que Cervantes a mis en route cet art nouveau ; son geste destructeur se reflète et se prolonge dans chaque roman digne de ce nom ; c’est le signe d’identité de l’art du roman. »

Milan Kundera, le rideau,
Gallimard 2005, 196 pages

Actrice
"Il y a toujours un passage à vide après le tournage d’un film. Du jour au lendemain, on ne vient plus vous chercher en bas de chez vous, vous n’êtes plus choyé, vous n’êtes plus au centre. Les acteurs sont habitués à ça, c’est normal. Seulement là vous trouvez que les choses prennent du temps à redémarrer. Plus de temps. Et puis des signes vous parviennent, quelques-uns puis de plus en plus, comme les gouttes qui précèdent une averse ».
Star du cinéma français dans les années soixante-dix, Claudine Berger connaît une traversée du désert qui semble ne pas devoir finir. Ses grands rôles comme les hommes de sa vie appartiennent au passé. Vaguement occupée à rédiger ses souvenirs, elle assiste à l’hommage que lui rend un festival étranger, se prépare sans enthousiasme à tourner un téléfilm. Sa vie serait-elle derrière-elle ?

Stéphane Carlier, actrice,
le cherche midi, 2005, 265 pages

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *