Majda Benjelloun, une «Neggafa» moderne

Majda Benjelloun, une «Neggafa» moderne

Petite coupe, tailleur à la mode, sandales au talent pointu, maquillage fin, Majda Benjelloun rompt avec l’image des traditionnelles «Neggafates». Tout dernièrement, cette «Neggafa» vient de lancer son entreprise qu’elle a baptisée «Le Palais de la mariée». Salon marocain, fontaine, pétales de rose, ambiance feutrée… ce showroom, à Casablanca, est dédié à toutes celles qui s’apprêtent à célébrer leur mariage. Parmi toutes les autres «Neggafates», Mme Benjelloun est la première «mâalma» qui a osé une innovation dans un métier ancestral. Une touche fraîche de modernisme sur une activité traditionnelle qui émerveille bon nombre d’invités venus assister à la cérémonie d’inauguration de ce showroom le lundi 8 mai.
En fait, le Palais de la mariée est la première SARL spécialisée dans l’art des «Neggafates». « Cela fait 7 mois que nous travaillons sans répit pour lancer la première entreprise des «Neggafates» au Maroc. Pour cette nouvelle expérience, nous n’avons pas lésiné sur les moyens et nous nous ménagerons aucun effort pour réaliser nos objectifs», précise-t-elle avec énergie. C’est que cette «mâalma», originaire de la ville de Fès, s’est lancée un défi qu’elle tient à relever grâce au soutien de sa famille et à la confiance de sa clientèle. «J’ai 12 ans d’ancienneté dans ce métier. Chaque cérémonie est une occasion pour nous faire davantage connaître auprès des gens. C’est pour cela que nous misons sur la qualité de nos services », ajoute Mme Benjelloun.
C’est en 1994 que cette jeune femme a fait ses premiers pas dans un métier qui nécessite habileté et patience. Son apprentissage s’est fait à force d’observation et de remarque sur le travail d’autres «mâalmates». « Je travaillais dans un laboratoire de photos à Fès et c’est là où j’ai commencé à m’intéresser à ce métier  à force de voir défiler les photos des mariées», raconte-t-elle avec fierté.
Ainsi, cette jeune maman de trois enfants tient à offrir du rêve à ses clientes. Des bijoux en or sertis de perles, des trousseaux raffinés, des caftans brodés au fil d’or, des services de table travaillés à la main… Une ambiance à la mille et une nuits. La stratégie marketing du Palais de la mariée est claire. « Nous offrons des services de luxe. C’est un positionnement assumé et étudié, et c’est pour cela que nous avons mis du temps pour l’élaborer », annonce-t-elle. Benjelloun est une dame qui ne cache pas que sa réussite est due également au professionnalisme de ses collaborateurs et collaboratrices.
La tradition, elle tient à la préserver tout en restant à la page des dernières innovations.  «Le secret est là ! Il faut être à l’écoute des mariées et toujours proposer des nouveautés!», avoue-t-elle. 
Belle, sublime, exquise. Les adjectifs abondent en qualifiant la mariée le jour de ses noces. Tous qualifient un pétale de rose. Et c’est là le rôle crucial d’une «Neggafa» professionnelle : faire d’une jeune femme une reine, le temps d’une cérémonie de mariage. L’embellissement des mariées n’est guère une mince affaire. C’est pour cela que Mme Benjelloun préfère travailler avec ses propres «Hanayates». Et la gardienne de ce temple de la beauté n’est autre qu’une «Neggafa» baignée dans les traditions marocaines, tout en vivant au 21ème siècle.
Us et coutumes du mariage des différentes régions du pays n’ont aucun secret pour elle. C’est par ses soins que la jeune fille est préparée pour la grande nuit, celle où elle quittera définitivement le célibat pour son propre foyer. C’est également à elle de la faire paraître dans ses plus beaux atours. Pour une ou plusieurs nuits, tout dépend des moyens de la  famille, elle fera office de maman, de belle-maman, de conseillère et d’«embellisseuse». Elle serait également là, pour soutenir la famille et lui prodiguer astuces et conseils. Parole d’experte.

renseignement pratique
Palais de la mariée
Angle Av Stendhal et rue le Titien,
Casablanca. Tél : 022 98 04 34

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *