Mohamed Chrif Tribak : «Mon film est en quelque sorte une partie de ma propre biographie»

Mohamed Chrif Tribak : «Mon film est en quelque sorte une partie de ma propre biographie»


ALM : Quel est  l’apport de ce festival pour un jeune cinéaste comme vous ?
Mohamed Chrif Tribak : Je suis très lié à ce festival et je développe une grande amitié avec les organisateurs. Je suis heureux du fait que mon premier long-métrage figure, cette année, parmi les films en compétition dans un grand festival tel que celui de Tétouan. Cela me permet de faire une véritable promotion pour mon film ainsi que de faire la connaissance d’autres artistes et réalisateurs.

Attendez-vous que votre dernier film «Le temps des camarades» soit primé dans ce festival  ?
Ce film a été primé deux fois, une première au festival du film marocain à Tanger et une deuxième au festival de Saint Sebastien. Mais franchement quand je participe à un festival, j’oublie qu’il y a une compétition. Je cherche beaucoup plus à établir de contacts avec d’autres professionnels de cinéma. J’ai réalisé plusieurs courts métrages avant de me décider à réaliser ce long-métrage. J’ai senti toujours un engagement vis-à-vis de mes amis et copains d’études pour faire ce film sur le mouvement estudiantin. Il est en quelque sorte une partie de  ma propre biographie. Il décrit une période très importante de l’histoire du Maroc durant les années 90.

Êtes-vous en train de travailler sur un autre projet de film ?
Je me prépare pour réaliser un autre film «Adieu mon ami ». Ce film dont le thème est le prolongement de celui de mon premier long métrage «Le temps des camarades» est encore en état de projet. Il portera certainement les traces de ce dernier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *