Moulay IDriss Zerhoune : Hommage à Ahmed Bouanani

Des témoignages émouvants pour le cinéaste ont été livrés lors cette cérémonie qui s’inscrit dans le cadre de la 3ème rencontre nationale du cinéma village, initiée du 31 mars au 2 avril à Moulay Idriss Zerhoune par l’association des élèves de Beni Ammar Zerhoune en collaboration avec le ministère de la Culture, le Centre cinématographique marocain (CCM) et le Conseil municipal de Zerhoune.
Les intervenants, dont des hommes de lettre et de culture, ainsi que des représentants des médias, ont loué les qualités humaine et professionnelle du cinéaste Ahmed Bouanani, qui a «consacré sa vie pour la promotion du cinéma marocain». Natif de Casablanca en 1939, M. Bouanani est lauréat de l’Institut des hautes études cinématographiques en 1963 (Section montage).
En 1965, il rejoint le Centre cinématographique marocain (CCM) où il exerçait en tant que monteur puis en qualité de réalisateur, sur de nombreux films produits par le Centre. Au milieu des années 60, il se lance dans la réalisation de courts-métrages jusqu’au 1970 où il travaille comme monteur et scénariste sur plusieurs films marocains, dont le premier long- métrage de Bennani "Traces" (1970). Son seul long-métrage "le mirage-1979" constitue une date marquante dans le cinéma marocain.
L’ouverture de cette manifestation cinématographique a été marquée par la signature du dernier ouvrage "les paris du cinéma marocain" du chercheur Hamid Tbatou, le vernissage d’une exposition photographique de Said Baqloul, ainsi que par l’organisation d’ateliers de formation sur les techniques liées à l’écriture du scénario et des rencontres avec des cinéastes et acteurs marocains. Selon les organisateurs, ce rendez-vous annuel vise la contribution à l’animation culturelle et artistique ainsi que la promotion touristique de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *