Mourad Kadiri : «Le prix Argana sera remis au frère du regretté Darwich»

Mourad Kadiri : «Le prix Argana sera remis au frère du regretté Darwich»

ALM : La Maison de la poésie au Maroc avait pris la décision de décerner le prix international Argana à Mahmoud Darwich bien avant son décès.
Mourad Kadiri : Le jury de la Maison de la poésie au Maroc, présidé par l’ex-ministre de la culture Mohamed Achaâri, avait décidé le 30 mai dernier de décerner le prix international de la poésie Argana à Mahmoud Darwich. Informé de ce prix en juin 2008, Mahmoud Darwich était heureux d’avoir remporté ce prix décerné par le Maroc, pays qu’il a aimé et affectionné poétiquement et humainement. Malheureusement cela n’a pu se faire, Mahmoud Darwich décédé le 9 août dernier. Il attendait avec impatience cette rencontre avec son public et ses admirateurs. Et c’est lui qui avait proposé la date du 24 octobre et le lieu. Mahmoud Darwich était un poète profondément engagé dans la lutte de son peuple et n’a jamais cessé d’espérer la paix au travers d’une œuvre principalement poétique où se mêlent la solitude et le désarroi du peuple palestinien, ainsi qu’une noble et courageuse acceptation.

Qui recevra ce prix ?
Le prix Argana sera remis à Ahmed Darwich, frère du regretté et qui fera le voyage de Ramallah. Ce prix est constitué d’un trophée, d’une attestation ainsi que d’un montant de 80 mille DH. Il sera déposé dans la fondation Mahmoud Darwich en Palestine. Fondation dont Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, avait annoncé l’édification lors de la commémoration du 40ème jour du décès du poète.

Comment s’articulera le programme de la cérémonie de remise du prix ?
La cérémonie de remise du prix Argana se veut un moment de poésie et une occasion de revenir sur l’oeuvre de Mahmoud Darwich. Elle se fera en présence de poètes du monde arabe, d’Europe et du Maroc, et d’un représentant de l’Autorité palestinienne. Parmi les poètes qui interviendront lors de cette cérémonie, on note les Marocains Malika Al-assimi et Addnan Yassine, de l’Egypte Abd El-Moti Hijazi, un représentant de la poésie contemporaine arabe, les critiques littéraires Sobhi Hadidi (Syrie-France) et Abdo Wazine (Liban). Le journaliste Ghanem Zrikate, et le poète jordanien Taher Riad, deux amis proches de Darwich évoqueront les aspects de la vie du poète au quotidien. La cérémonie de remise du prix international de la poésie Argana, sera également marquée par l’animation du célèbre chanteur et compositeur libanais Marcel Khalifa. Marcel Khalifa et Mahmoud Darwich étaient liés par une relation à la fois humaine et artistique qui a donné lieu à plusieurs œuvres musicales que le public arabe connaît par cœur.

Quelle est la portée de cette cérémonie de remise du prix ? Et que représente le prix Argana ?
Le prix Argana est une récompense que décerne le Maroc par le biais de ses poètes à des poètes d’envergure internationale et qui agissent pour affermir la parole poétique, dans ses horizons arabe et planétaire et dont les créations produisent à changement qualitatif sur les idées et la culture universelles. «Argana» le nom de ce prix, réfère à cet arbre qui ne pousse qu’au Maroc. Par ce caractère unique et spécial, «Argana» est assimilable à toute création poétique. Par là l’arbre d’«argana» ressemble à l’olivier, un arbre qui fait partie de l’identité et du patrimoine palestiniens et qui symbolise la paix. Ainsi l’arganier et l’olivier sont le symbole de la fraternité entre le peuple marocain et palestinien. Mahmoud Darwich est un poète qui a défendu des valeurs de liberté, de paix et d’amour. À travers son couronnement par le prix Argana, nous voulons insister sur le fait que ce poète demeurera avec son œuvre et son âme toujours vivant parmi nous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *