Nawal Sekkat : «Dans mes créations j’exprime mes émotions et mes sentiments»

Nawal Sekkat : «Dans mes créations j’exprime mes émotions et mes sentiments»

L’artiste dévoile sa nouvelle exposition «Une œuvre dérivée d’une autre», du 13 mai au 7 juin à la galerie Bab Rouah à Rabat. Elle parle de cette exposition, de la thématique de ses œuvres ainsi que de la place de la femme artiste contemporaine au Maroc.

ALM : Vos dernières œuvres seront exposées du 13 mai au 7 juin, à la galerie Bab Rouah à Rabat, quelle est la particularité de cette exposition ?

Nawal Sekkat : Bab Rouah reste la plus grande galerie du ministère de la culture de notre pays, le privilège d’y exposer est pour chaque artiste une confirmation nécessaire à sa carrière. Ce qui fait que partager ce privilège avec d’autres femmes actives dans le milieu culturel est pour moi un enrichissement dans l’union. Majida Chahid, Nadia Essalmi, Leila Faraoui, Samira Maghdad, Najate Nerci et Nezha Sadik, des femmes de conviction engagées dans la promotion de la culture chacune dans son domaine, l’édition, l’associatif, la littérature, l’humanitaire. Cette exposition dure trois semaines, mes invitées d’honneur organiseront au sein de la galerie, dans le cadre de l’exposition, à tour de rôle diverses interventions chacune dans son univers.

Quelle est la thématique principale de ces œuvres ?

Le thème de mes créations reste étroitement lié à ma vision globale du monde qui m’entoure, qui évolue et se transforme. Depuis mes débuts, l’interprétation de mon environnement et des événements auxquels je suis sensible sont ma principale préoccupation. C’est mon journal intime que je transcende. Dans mes créations j’exprime mes émotions et mes sentiments que dans la vie courante il m’est d’usage de taire, ce qui fait que dans cette exposition il est tout simplement évident de voir ma réalité vécue et partagée, mes propres ressentis et l’interprétation de mon présent lié aux événements de la vie qui m’entourent, aussi bien au niveau personnel que social.
 
Comment définissez-vous votre langage artistique ? Et quels messages portez-vous à travers vos œuvres ?

La peinture est ma seule façon de rendre compte des sensations et des sentiments que j’ai connus, loin d’une matérialisation trop explicite : seule l’émotion est importante. Des réalités, des énigmes, des ressentis restent pour ma démarche la plus belle traduction qui les dévoile. Je peux dire que ma démarche globale est un moyen de communication qui englobe ma vision et mon interprétation.
 
Dans vos œuvres, vous utilisez souvent des couleurs chatoyantes. Pourquoi ce choix ?

Ma quête est une quête de lumière. On assiste à la naissance des couleurs dans mes dernières créations qui expriment mon état d’esprit actuel.

Quelle place occupe la femme artiste contemporaine au Maroc ?

La femme-artiste contemporaine occupe une place essentielle puisque, actuellement, très peu de femmes représentent l’art professionnellement au Maroc.

Vous êtes une artiste engagée dans plusieurs associations, notamment l’Association «Ambre Maroc», quel est l’objectif de cette association ?

Ambre est un concept qui a débuté en 2006 avec Ambre international qui est une association basée en Côte d’Azur en France. Ma rencontre avec ses fondateurs et sa directrice fut une passerelle dans ma vie d’artiste qui m’a permis de fonder Ambre Maroc et de créer des événements culturels d’échange et de partage entre le Maroc et d’autres pays. L’artiste est citoyen du monde, l’art n’a pas de frontières. Nous avons organisé des événements dans plusieurs pays, on peut citer entres autres cet exemple d’échange avec l’Italie qui s’est tenu au Musée des Campionissimi Novi Ligure à Turin. Ce concept a évolué d’une association artistique à un centre d’art intitulé «Ambre Art Center» qui a ouvert ses portes à Casablanca en 2014 avec 40 artistes parmi les plus renommés sous le thème «Esquisses d’artistes». Ambre continue d’évoluer pour le développement de l’art marocain au niveau national et international toujours en perpétuel mouvement.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *