Numérologie, tarot, cartomancie : Une nouvelle forme de dépendance

Numérologie, tarot, cartomancie : Une nouvelle forme de dépendance

«Une nouvelle rencontre qui pourrait bouleverser votre vie ? Un changement de cap professionnel ? La consultation des vingt-deux lames mythiques du tarot vous indiquera la tendance dans laquelle s’inscrivent vos préoccupations du moment. Le tirage vous donnera alors des pistes d’interprétation à relier à votre cas personnel. Prenez-le comme un éclairage nouveau!» Une phrase anodine sur nos pages horoscopes qui fait le bonheur des uns, voire même une dépendance mais également un leurre pour d’autres qui ne peuvent s’empêcher de ricaner satiriquement. Pour répondre à notre envie de percer les secrets de l’avenir, nous pouvons chercher dans un grimoire la recette magique du philtre du bonheur, ou nous rabattre sur des recettes miracle de  voyance, astrologie, numérologie, tarot. Pour y accéder, un clic sur votre clavier ou un petit tour d’horizon sur la page horoscope de votre journal, et le tour est joué. Mais comment se fait-il que nous soyons si  primesautières sur le sujet ? Dépendons-nous à notre insu d’un univers qui nous est inconnu mais qui pourtant fait nos bonheurs, rencontres, nos états d’âme allant même jusqu’à tracer nos lignes de conduite, d’égarement et caractère ? Astrologie, cartomancie, ascendant, thème astral…un univers de prédiction qui a fait ses adeptes. Entre dépendance, croyance, rejet ou curiosité, ces nouvelles disciplines font de plus en plus d’adeptes majoritairement femmes. Quelle est donc cette nouvelle dépendance qui s’est faufilée pour s’offrir une place dans nos pages de journaux, magazines et nos sites ?
«Je ne peux pas m’empêcher de consulter mon horoscope et celui de mon mari chaque matin. Cela a une très grande importance pour moi», souligne Noria, une des nombreuses adeptes de l’astrologie. Pour Noria, les signes du zodiaque semblent donner la feuille de route pour les relations à conflit, réussite ou amour. Constat réel ou irraisonnable ? Noria y tient et le clame haut et fort. « Nous faisons partie d’un univers et nous dépendons de beaucoup d’éléments qui nous entourent tels la lune, les étoiles,  les planètes qui influencent nos comportement et font les traits saillants de nos caractères», explique t-elle.
«Je n’ai jamais cru à tout ce charabia d’ailleurs je me moque de mes amies quand je les vois se précipiter sur la page horoscope des journaux», déclare Fatima, tout en ajoutant «A mon avis nous sommes toujours placés devant un point d’interrogation qui fait notre peur, c’est l’avenir et ce qu’il nous apportera. Ne pas supporter de vivre en assumant que nous ne saurons jamais ce que demain nous apportera fait notre grande handicap alors on se retrouve diriger vers tout ce qui peut nous réconforter dans ce contexte », souligne-t-elle.
Amour, travail, carrière et rencontre, l’astrologie semble désormais répondre à tous les besoins et sur divers plans aussi bien affectifs que matériels. Dans ce contexte, on trouve l’astrologie psychologique  qui affirme effectuer des recherches dans le thème astral d’un individu donné afin de lui faire prendre conscience de sa personnalité. L’astrologie boursière qui a fait son apparition à l’aube des années 90, se trace pour missions d’apporter des prévisions liées à l’évolution des indices boursières. Les piliers de chaque vie se trouvent ainsi perçus dans leurs développements sans toutefois oublier le volet conseils qui guide les consultants sur leurs choix quant à leurs nouvelles rencontres et décisions. Test de compatibilité des prénoms et signes du zodiaque pour les nouvelles rencontres, jeu de cartes pour illustrer vos forces, faiblesses et les décisions à prendre, les consultants se trouvent éclairés  dans leurs choix quant aux chemins de l’avenir jusque-là impénétrables. Un excellent atout de vente. «Je trouve qu’on est en train d’assister à une exploitation intelligente d’un besoin humain consistant à trouver conseils, assistance dans ces choix. Disant que c’est du pur commerce qui consiste à déceler un besoin pour créer un produit répondant aux demandes du consommateur», confirme, Fatima. En effet, journaux, magazines et revues se sont trouvés enclins à créer des pages horoscopes, voire même des numéros spéciaux à chaque Nouvel An pour les tendances et apports de ce nouvel an pour les différents signes.
Dans le même souci, plusieurs chaînes de télévision ont créé des émissions spéciales de voyance en direct ou ont choisi de s’adonner carrément  à cette nouvelle spécialité. Le concept est simple, une voyante reçoit les appels téléphoniques en direct et transmet ses prévoyances aux consultants. Les sites Internet offrent également le même service de consultation personnalisée en direct en contrepartie de sommes d’argent mentionnées sur les différents sites. S’agit-il là de la naissance d’une nouvelle exploitation commerciale ou tout simplement d’une science qui puise son savoir et ses origines de disciplines anciennes ? La question a toujours suscité un grand débat. Cette science chimérique prétendait prédire l’avenir par l’inspection des astres, comme s’ils pouvaient avoir quelque influence sur les événements qui dépendent uniquement de la volonté de l’homme et de son libre arbitre… S’agit-il là d’un nouveau positionnement imposé et par l’espace et par le contexte actuel qu’occupe cette discipline ? Entre opposants et adeptes, l’astrologie continue de percer son chemin en se plaçant en force comme un exutoire réconfortant les consultants dans leurs quêtes de percer les ténèbres de ce long chemin que constitue la vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *