Potins

Narjiss Tahiri : une réalisatrice à la Télévision
La réalisatrice en herbe, Narjiss Tahiri travaille en tant qu’assistante réalisatrice à 2M. Cela fait quelques mois que cette cinéaste a débarqué à la chaîne de Aïn-Sebâa pour intervenir dans l’émission « Viva Médina » diffusée chaque vendredi soir sur 2M. Contactée par ALM, Narjiss Tahiri se dit très heureuse de pouvoir collaborer à cette émission. En attendant de concourir dans les festivals nationaux et internationaux avec son court-métrage « L’homme qui court », la réalisatrice vaque à d’autres occupations toujours dans le domaine du septième art. Question de peaufiner son talent et de faire évoluer ses techniques cinématographiques. « Je m’apprête à envoyer mon court au Centre cinématographique marocain pour participer au prochain festival du court- métrage méditerranéen qui aura lieu en septembre prochain à Tanger », a t-elle déclaré. Avant de participer à cet événement, son film sera projeté lors d’une rencontre autour du cinéma et de l’immigration prévue pour juillet prochain
Les projets de Naoufel Berraoui


Meriem Halily soutient la chanson marocaine
Dernière ligne droite pour Meriem Halily. Cette comédienne et chanteuse s’apprête à soutenir son mémoire de fin d’études à l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Settat. Et devinez le thème de son étude? Inutile de se triturer les méninges, Meriem Halily a réalisé un mémoire sur la chanson marocaine. Pour rester dans l’esprit de son cursus, elle a adopté une approche marketing. Comment rendre la chanson marocaine plus attrayante pour mieux la vendre. La chanteuse, qui on se rappelle a joué le rôle de la femme de ménage dans le feuilleton R’bib avec Said Naciri, a fait intervenir plusieurs spécialistes du domaine de la chanson. Elle s’est inspirée d’un focus group qu’elle avait organisée au sein de son école. Elle avait fait appel à Hassan Najmi, Atik Benchiguer, Mostapha Bouaazaoui, Samira Lachaab et à d’autres spécialistes des droits d’auteur. 
La présentation de ce mémoire aura lieu le premier juillet à 15 heures à l’amphithéâtre de l’ENCG.


Les projets de Naoufel Berraoui
Le réalisateur Naoufel Berraoui a reçu une subvention de 250.000DH du fonds d’aide du CCM pour son court-métrage : «Liberté provisoire ». Contacté par ALM, Naoufel Berraoui a déclaré qu’il préparait les repérages pour réaliser son film. Le tournage est prévu pour le mois d’octobre prochain. Lauréat de l’ISADAC, Naoufel Berraoui est l’auteur d’un premier court-métrage "Le Chant des sirènes" qui a reçu une mention spéciale du jury lors de la dernière rencontre hispano-marocaine du cinéma à Martil. En attendant que tout soit prêt pour commencer son tournage, le réalisateur prépare un téléfilm pour 2M. « Le mouton » est le titre de cette œuvre télévisuelle dont le scénario est écrit par Youssef Fadel. « Nous sommes actuellement en phase de repérage dans les petits villages à proximité de Casablanca». Le tournage aura lieu durant le mois de juillet.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *