Quand les stars du Web font leur show sur la grande toile

Après la téléréalité, les émissions de découverte de talents et les festivals qui proposent des concours, les anonymes ont désormais un nouveau chemin vers la célébrité. Internet. Cet espace illimité d’échange et de partage d’idées, de vidéos et d’images offre à tout un chacun des opportunités de devenir «star». Stars du Web. Bien connues des internautes qui s’échangent leurs vidéos via divers sites Internet, chacune de ces stars cherche à se démarquer du lot. Show, humour, musique ou tout simplement échange d’idées, tout ce qui est nouveau, original et discutable, plaît. Ainsi, que ce soit grâce à Myspace, Youtube, facebook ou encore leurs blogs personnels, ces parfaits anonymes ont su créer le buzz jusqu’à devenir des stars du Web. De plus en plus, les sites de vidéos en ligne deviennent le lieu de prédilection des découvreurs de talents et autres perles du Web. Si Kamini ou le groupe Arctic Monkeys sont d’excellents exemples de réussite grâce au Web, voilà que tout le monde s’y met. Aujourd’hui, c’est le rappeur Diddy (également connu sous le sobriquet de P. Diddy, ou encore Puff Daddy) qui a lancé une campagne de recrutement sur Youtube. Les internautes pourront alors voter pour la vidéo qu’ils préfèrent, mais c’est bien sûr le chanteur qui décidera du vainqueur. Nul doute que cette initiative de la star américaine montre l’influence des sites de vidéos en ligne sur le monde du spectacle, leurs services ayant déjà révélé quelques artistes par le passé. Le Maroc, pour sa part, n’est pas en reste. Qui ne connaît pas les personnages «3osfour», «Ana9a wa jamal» ou encore «Manal Daribat Tar»?  Personnages ou phénomènes sociaux émanant de l’imaginaire d’une certaine Miya. Une révolution dans le monde des vidéos marocaines. Miya dénonce avec humour. Jeune comédienne lauréate de l’Institut supérieur d’art dramatique de Rabat, elle poursuit actuellement ses études en Master théâtre en France. Pour elle «les femmes devraient s’exprimer et raconter, se raconter sans tabous parce qu’elles n’ont pas peur d’être mal jugées, d’ailleurs, c’est déjà fait. Mieux vaut être moche et l’ouvrir que d’être belle et poser!». Miya prône des idées d’ouverture d’esprit et de dialogue direct entre homme et femme. Elle le fait si bien que ça lui vaut une renommée et une célébrité indiscutables sur le Web. De la même façon, la «saAad TV» dénonce les problèmes de jeunes, de communication défaillante entre les générations et d’insatisfaction télévisuelle. Derrière la «saAad TV», se cache un jeune Marocain de 21 ans passionné d’Internet, de filmmaking, de musique et de cinéma. Il déclare sur sa page Facebook, «j’ai passé les deux dernières décennies à subir une télé qui ne me ressemblait pas… En 2010, j’ai décidé que ça allait cesser». Des Miya et des Saâd, il y en a beaucoup sur la grande toile en plus des jeunes talents en musique, des virtuoses de la chanson et des inconditionnels de la danse et du show. Ainsi, nées d’un besoin de communication, d’une frustration et de beaucoup de passion, les stars du Web fusent et étonnent. Toujours plus de créativité et d’originalité au grand plaisir des internautes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *